Début de séance morose à Bourse Zurich, malgré des bilans semestriels positifs

vendredi, 24.07.2020

La séance à la Bourse suisse ce vendredi s’annonce peu réjouissante. La faute à la pandémie aux Etats-Unis, qui refroidit les investisseurs.

En Suisse, la saison des résultats se poursuit avec en cette fin de semaine notamment Lonza, Schindler et Sulzer sous les feux de la rampe.

La Bourse suisse s'acheminait vendredi vers une entame de séance morose, malgré des résultats d'entreprises plutôt meilleurs qu'escompté. L'évolution de l'épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis, avec plus de 1000 décès constatés en 24 heures pour le troisième jour d'affilé, ne plaide pas en faveur d'une normalisation prochaine de la première économie de la planète.

"Le dernier relevé sur l'emploi aux Etats-Unis a ébranlé les marchés dans la nuit (...) remettant en question le rapide rétablissement conjoncturel que les investisseurs semblaient attendre", note Michael McCarthy de CMC Markets dans un note matinale.

Wall Street a bouclé la séance de jeudi dans le rouge, plombé une fois n'est pas coutume par ses valeurs technologiques. Au Japon, le Nikkei se dirigeait vers une fin de semaine en négatif.

Sous nos latitudes, la saison des résultats se poursuit avec en cette fin de semaine notamment Lonza, Schindler et Sulzer sous les feux de la rampe.

A 08h08, le préSMI extrapolé par Julius Bär se délestait de 0,93% à 10'286,75 points, dans un front rouge presque uni.

Le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique et bientôt ex-chimiste de spécialités Lonza (+0,9%) constituait l'unique heureuse exception. Le groupe rhénano-valaisan a annoncé la mise en vente prochaine de son unité LSI, au terme d'une performance semestrielle confirmant son immunité aux aléas du Covid-19.

Bancaires et cycliques occupaient une nouvelle fois les rangs du fonds, UBS et ABB (-1,5%) se disputant la lanterne rouge. Adecco (-1,4%) et Credit Suisse (-1,3%) n'en menaient pas large non plus.

Le bon de participation Schindler (-0,1%) limitait les dégâts. Le constructeur d'ascenseurs et d'escaliers roulants va biffer 2000 postes à travers le monde, dont une part non précisée en Suisse, au terme d'un semestre pourtant moins sinistré que redouté.

Sur le marché élargi, Sulzer s'appréciait de 1,4%. Le conglomérat winterthourois a certes souffert sur les six premiers mois de l'année, mais est parvenu à dégager un bénéfice net inespéré.

La société de participations BB Biotech (+0,9%) a renoué avec la rentabilité sur la même période. (awp)






 
 

AGEFI



...