Migros: rejet de la révocation de Damien Piller

mercredi, 20.11.2019

La révocation de Damien Piller, président de la coopérative Neuchâtel-Fribourg (MNF) est nettement rejetée à 64,5%. Le vote est toutefois entaché de soupçons de manipulation.

MH

Damien Piller,président de la coopérative Neuchâtel-Fribourg (MNF). (Keystone)

Les collaborateurs de Migros Neuchâtel-Fribourg (MNF) avaient demandé en octobre que Damien Piller, président de cette coopérative et que son administration, démissionnent avec effet immédiat. Ils évoquaient une relation de confiance rompue.

Les 124'000 coopérateurs de la Migros Neuchâtel-Fribourg avaient jusqu'à samedi pour s'exprimer sur la révocation avec effet immédiat de l'ensemble des membres de l'administration de la coopérative régionale. Résultat: sur 50'335 votants, 32'478 coopérateurs ont voté non à cette question (64,5%), contre 17'488 oui (34%). 

Migros souligne dans un communiqué qu'il existe une forte suspicion de manipulation électorale et que résultat de ce scrutin doit être examiné. "Migros se réserve le droit de faire vérifier à nouveau le résultat annoncé par PwC aujourd’hui". 

Dans un communiqué, Migros Neuchâtel-Fribourg annonce que, "au regard des révélations de la RTS de lundi soir, le comité coopératif de MNF a introduit dès ce mardi 19 novembre une dénonciation pénale pour faux dans les titres et tentative d’escroquerie auprès du Ministère public de Neuchâtel". 

« Nous prenons note du résultat communiqué aujourd’hui par l’organisateur de la votation. Migros prendra toutes les dispositions qui s’imposent pour soutenir les membres de la direction et les collaborateurs de la coopérative dans cette situation difficile », a déclaré Daniel Bena, président du comité coopératif.

La Fédération des coopératives Migros ainsi que la direction de la coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg s’en tiennent aux mesures juridiques initiées afin que le pouvoir judiciaire puisse évaluer les faits rapportés dans les deux plaintes pénales déposées contre Damien Piller et Inconnus et ce, de manière totalement indépendante.

Les soupçons sérieux à l’encontre de Damien Piller quant à une éventuelle gestion déloyale demeurent, souligne la coopérative.






 
 

AGEFI




...