Moins de licenciements chez Nexans à Cortaillod

mercredi, 01.05.2019

La restructuration chez Nexans Suisse à Cortaillod sera moins importante que prévu. Le fabricant français de câbles va procéder à environ 70 licenciements sur son site neuchâtelois, alors qu'il avait annoncé une centaine de postes supprimés en début d'année.

Le plan social pour les collaborateurs qui n'ont pas pu être sauvés est encore en négociation.

Au lieu d'une centaine de postes supprimés qui avaient été annoncés en début d'année, ce sont finalement environ 70 licenciements qui auront lieu sur le site neuchâtelois de Nexans Suisse.

La diminution du nombre des licenciements a pu être obtenue grâce "au renoncement de la direction générale française à la délocalisation de la division Power Accessories Business Group", explique mercredi Employés Suisse dans un communiqué. Le syndicat y voit un "changement important qui confirme la volonté de sécuriser la pérennité du site historique de Cortaillod."

Le plan social pour les collaborateurs qui n'ont pas pu être sauvés est encore en négociation, ajoute Employés Suisse. Les licenciements seront notifiés à partir de début 2020.

Le syndicat affirme que la Suisse est la seule partie du groupe Nexans a avoir pu bénéficier d'une modification du plan de restructuration initialement prévu dans le groupe.

Nexans avait annoncé le 24 janvier dernier un projet de restructuration prévoyant plus de 600 suppressions nettes de postes en Europe. Le géant français, qui emploie 26'000 personnes dans le monde dont 9400 sur le Vieux Continent, avait justifié cette mesure en raison de la vive concurrence dans l'industrie du câble et un contexte économique global incertain.

De son côté, Nexans Suisse a déjà dû restructurer ses activités en 2013 avec la centralisation de ses activités à Cortaillod. Les deux sites de Cossonay (VD) et Breitenbach (SO) avaient été fermés dans la foulée. Quelque 350 personnes étaient salariées début 2019 à Cortaillod.(awp)






 
 

AGEFI



...