Les autorités italiennes réclament le nom de 10'000 clients à Credit Suisse

jeudi, 20.07.2017

La requête fait suite à l'enquête coordonnée par le parquet milanais à l'encontre de la banque aux deux voiles. Les clients concernés représentent un montant total avoisinant les 6,68 milliards d'euros.

La requête fait suite à l'enquête coordonnée par le parquet milanais à l'encontre de la banque aux deux voiles.

Les autoriés financières italiennes (Guardia di Finanza) ont demandé à leurs homologues helvétiques des informations concernant les titulaires de 9953 positions financières détenues auprès de Credit Suisse par des clients transalpins, représentant un montant total avoisinant les 6,68 milliards d'euros. La requête fait suite à l'enquête coordonnée par le parquet milanais à l'encontre de la banque aux deux voiles, indique la Garde des finances jeudi dans un communiqué.

Au terme d'une analyse approfondie réalisée en collaboration avec l'autorité fiscale (Agenzia delle Entrate), les pandores transalpins ont été en mesure d'identifier jusqu'ici les bénéficiaires de quelque 3300 relations bancaires, ce qui a permis de ramener dans les caisses de l'État italien près de 173 millions d'euros en impôts, amendes et intérêts.

Sollicité par AWP, le numéro deux bancaire helvétique a déclaré dans une prise de position écrite qu'il "considère l'enquête sur les activités transfrontalières de Credit Suisse (entre 2008 et 2015) par les autorités italiennes comme close". En octobre dernier, la banque avait conclu un accord avec ces dernières, moyennant notamment le paiement de 110 millions d'euros, pour solder son différend fiscal.

"Le 14 décembre 2016, le juge italien en charge du dossier a validé l'accord conclu en octobre entre Credit Suisse et les autorités italiennes", a assuré une porte-parole de la banque.


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...