SF Urban Properties en recul au premier semestre, plombé par le coronavirus

lundi, 31.08.2020

La prudence de la société immobilière SF Urban Properties face au coronavirus a eu un impact sur les recettes et les bénéfice du groupe au premier semestre.

L'entreprise a cherché des solutions à long terme afin de se conformer aux "orientations politiques" prises dans le sillage de la crise du coronavirus.(Keystone)

La société immobilière SF Urban Properties a constitué des provisions afin de se prémunir de toute mauvaise surprise liée à la pandémie de Covid. Cette prudence a un impact sur les recettes et le bénéfice du groupe zurichois au premier semestre.

Les revenus locatifs se sont contractés de 5,5% sur un an, à 12,9 millions de francs, indique lundi SF Urban Properties. Cette baisse est imputable à des provisions à hauteur de 940'000 francs. Le taux de vacance a reculé de 0,1 point de pourcentage, à 2,3%.

L'entreprise, qui compte 65 locataires, a cherché des solutions à long terme afin de se conformer aux "orientations politiques" prises dans le sillage de la crise du coronavirus, précise le communiqué.

Le gain des revalorisations s'est inscrit en net recul, avec un montant de 0,8 million de francs, à comparer aux 2,0 millions du premier semestre 2019. Cet indicateur a pâti de rendements moindres par rapport à ceux de l'exercice écoulé.

Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) s'est fixé à 8,6 millions, amputé de 28%. La marge afférente s'est détériorée de 11 points de pourcentage à 62,6%.

Le bénéfice net hors revalorisations a plongé de 27% à 5,5 millions de francs ou 1,64 franc par action.

A fin juin, le portefeuille affichait une valeur de 647,8 millions de francs, pratiquement inchangé au cours des six premiers mois de 2020.

Sur l'année dans son ensemble, l'impact de la pandémie devrait raboter les revenus locatifs à hauteur de 3%, prédit la société zurichoise. Elle indique par ailleurs que la vente d'un immeuble zurichois - Badenerstrasse 425-431 - réalisée après la date de bouclement du
premier semestre a permis d'engranger un gain comptable de 7 millions de francs.

La direction promet par ailleurs la poursuite d'une "politique de dividende attrayante".(AWP)






 
 

AGEFI



...