Ericsson provisionne 1.2 milliard de francs pour couvrir une amende aux USA

jeudi, 26.09.2019

La provision de 1.2 milliard de francs pour couvrir le montant attendu de la peine dans le cadre d'une enquête pour corruption aux Etats-Unis affectera le chiffre d'affaires du troisième trimestre du groupe.

L'affaire touche à des accusations de corruption allant jusqu'au premier trimestre 2017.

Le géant suédois des télécommunications Ericsson, menacé d'amende aux Etats-Unis dans le cadre d'une enquête pour corruption, a annoncé jeudi avoir provisionné 12 milliards de couronnes (1.2 milliard de francs pour couvrir le montant attendu de la peine.

Cette provision affectera le chiffre d'affaires du troisième trimestre de l'entreprise, a indiqué le groupe qui doit présenter ses résultats le 17 octobre.

Ericsson est engagé depuis 2013 dans des "négociations de règlement" de l'affaire avec l'autorité boursière américaine, la Securities and Exchange Commission (SEC), et avec le département américain de la Justice depuis 2015.

L'affaire touche à des accusations de corruption allant jusqu'au premier trimestre 2017 et impliquant des opérations en Chine, à Djibouti, en Indonésie, au Koweït, en Arabie Saoudite, et au Vietnam.

"Avec l'annonce de ce jour, nous répondons à nouveau à un problème dont nous avons hérité et progressons pour le résoudre. Nous devons reconnaître que l'entreprise a connu des défaillances par le passé," a affirmé le directeur général d'Ericsson, Borje Ekholm, dans un communiqué.

La compagnie a reconnu des défaillances dans son code d'éthique et ses contrôles internes ce qui a permis à un "nombre limité d'employés de contourner les contrôles internes à des fins illégitimes."(awp)






 
 

AGEFI




...