Boom de la population étrangère à Lausanne

mercredi, 06.03.2019

La proportion de la population lausannoise ne possédant pas de passeport suisse a augmenté de manière continue en 40 ans, passant de 23% à 43%.

Lausanne, ville cosmopolite, compte aujourd'hui plus de 160 nationalités, contre 120 en 1980. (Keystone)

En 40 ans, la population étrangère a quasiment doublé à Lausanne, passant à 43%. Plus de 160 nationalités s'y côtoient. L'intégration s'est faite sans ségrégation, sans fracture dans les quartiers, indique une étude.

Le Bureau lausannois des immigrés et l'Office d'appui et statistique du Service de l'économie de la ville ont examiné la diversité de la population lausannoise sous plusieurs angles et sur près de 40 ans (1980-2017). Ils dressent un panorama détaillé des 18 quartiers de la ville.

De 1980 à aujourd'hui, la proportion de la population lausannoise ne possédant pas de passeport suisse a augmenté de manière continue, passant de 23% à 43%. Cette progression contraste avec la première moitié du XXe siècle où guerres et crises économiques avaient fait chuter cette proportion de 25% en 1914 à 10% en 1945.

Ville cosmopolite

Lausanne, ville cosmopolite, compte aujourd'hui plus de 160 nationalités, contre 120 en 1980. Cette mixité ne se limite pas à certains quartiers. Elle touche l'ensemble du territoire communal, observent les auteurs de l'étude de près de 140 pages.

Comme ville et centre économique, le chef-lieu vaudois remplit une fonction naturelle de porte d'entrée et d'accueil. Mesuré sur le long terme, environ 60% des personnes arrivées de l'étranger se sont établies durablement à Lausanne, à savoir plus de cinq ans.

Nouveau profil

Mais son rayonnement, la réputation de ses hautes écoles (EPFL et UNIL notamment), la présence de fédérations sportives et de sociétés internationales attirent de nouveaux profils. Moins enclins à s'enraciner, ces étrangers résident à Lausanne entre un et cinq ans.

En 2018, ils représentent 38% de la population étrangère (environ 23'000 personnes) et sont au bénéfice d'un permis B. Majoritairement âgés entre 20 et 40 ans, ils viennent à Lausanne pour leurs études ou pour y travailler comme expatriés ou chercheurs, par exemple. (ats)






 
 

AGEFI



...