Le bitcoin souffre de la scission autour du bitcoin cash

lundi, 19.11.2018

La principale monnaie numérique a chuté au plus bas depuis un an à la suite de la création de deux nouvelles monnaies dérivées du bitcoin cash.

Le bitcoin est entré dans une phase de fortes turbulences. (Keystone)

Le bitcoin continuait sa chute lundi, tombant sous 5200 dollars, un plus bas depuis plus d'un an. Cette nouvelle dépréciation - de plus de 5% en milieu de journée - s'inscrivait dans le cadre de la scission intervenue la semaine dernière au sein de la communauté crypto, avec la création de deux nouvelles monnaies dérivées du bitcoin cash, "petit frère" du bitcoin.

>> Lire aussi: La cryptomonnaie Bitcoin continue de payer le prix fort d’une guerre à mort virtuelle

Dans une ascension vertigineuse, le bitcoin avait frôlé les 20'000 dollars le 17 décembre dernier, avant d'entamer une chute brutale. La principale monnaie numérique est entrée dans une phase de fortes turbulences, accentuée, selon les experts, par l'apparition la semaine dernière du bitcoin ABC et du bitcoin BV. Ces nouveaux venus sont le résultat d'un "hard fork", à savoir d'une séparation, qui survient lorsque la communauté d'une cryptomonnaie ne parvient pas à s'accorder sur des modifications techniques.

Dans ce cas, la blockchain, le registre public regroupant l'historique des transactions, est dupliquée et les participants peuvent opter librement pour l'une ou pour l'autre. La scission est intervenue récemment au sein de la famille du bitcoin cash, quatrième cryptomonnaie en importance, avec une capitalisation de 6,3 milliards de dollars, qui a perdu un tiers de sa valeur sur les sept derniers jours.

Il est encore trop tôt pour dire lequel du bitcoin ABC ou du bitcoin SV parviendra à s'imposer. En attendant, après être monté début novembre à près de 650 dollars, le bitcoin cash a chuté jusqu'à 360 dollars lundi. La scission qui l'a affecté, par effet boule de neige, touche toutes les cryptomonnaies et pourrait bien être le signal d'une nouvelle vague de ventes, estime ainsi Julien Hawle, de la Bank Frick, interrogé par AWP.

"Les parties en opposition, afin de réduire leurs frais de minage élevés, pourraient être contraintes de vendre leurs bitcoins afin de constituer des réserves de guerre", dit-il, contribuant à faire chuter le cours de la principale cryptomonnaie aussi longtemps que l'issue de la bataille autour du bitcoin cash n'est pas décidée. (awp)






 
 

AGEFI



...