Banco Santander espère lever 2 milliards d'euros

mardi, 18.04.2017

La première banque espagnole Banco Santander, l'une des principales de la zone euro, a lancé mardi une émission d'obligations convertibles pour renforcer sa solidité financière.

La première banque espagnole Banco Santander, l'une des principales de la zone euro, a lancé mardi une émission d'obligations convertibles pour renforcer sa solidité financière.

La première banque espagnole Banco Santander, l'une des principales de la zone euro, a lancé mardi une émission d'obligations convertibles, espérant lever jusqu'à 2 milliards d'euros pour renforcer sa solidité financière.

La banque procède à une "émission de participations préférentielles éventuellement convertibles en actions ordinaires" pour un "montant nominal allant jusqu'à 2 milliards d'euros", selon un communiqué publié mercredi.

Seuls les investisseurs institutionnels pourront acheter ces titres. Les conditions précises de l'émission seront divulguées ultérieurement, ajoute la banque.
Les titres émis sont des "obligations convertibles contingentes", a précisé Banco Santander à l'AFP. Ces titres de dette, dits "Cocos", ont pour particularité de pouvoir être convertis en actions si la solidité de la banque flanche, c'est-à-dire si son taux de fonds propres durs tombe en-dessous d'un certain seuil, fixé à l'avance.

L'intérêt pour l'émetteur est d'éviter une augmentation de capital et de renforcer son profil de crédit. Du côté des investisseurs, ces titres permettent d'obtenir un rendement attractif, surtout dans un contexte de taux bas, sur un produit moins risqué en principe qu'une action.

Le taux de fonds propres durs de Banco Santander a légèrement progressé en 2016, pour atteindre 10,55% en fin d'année contre 10,05% fin 2015.

La banque s'est fixé pour objectif de dépasser les 11% fin 2018, en levant d'ici là environ 4 milliards d'euros via des émissions d'obligations convertibles.

Première banque espagnole en termes de capitalisation boursière, Banco Santander est au coude à coude avec BNP Paribas pour la première place de la zone euro. Elle emploie près de 190.000 personnes dans dix pays.(awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...