La Poste: une boussole intelligente rend les tournées des facteurs moins polluantes

vendredi, 15.11.2019

La Poste utilise un système de planification intelligent pour ses 12000 factrices et facteurs, qui définit les tournées les plus efficaces et les plus écologiques possibles.

Chaque couleur représente une tournée. L’outil relie les adresses et établit directement les itinéraires. Le système calcule le nombre de tournées et propose un ordre optimal.

Autrefois, le facteur devait dessiner son itinéraire de distribution à la main sur le plan de la ville ou du village. Ce n’est qu’en le parcourant qu’il remarquait éventuellement que l’itinéraire n’était pas idéal et l’améliorait petit à petit.

Dès 2011, la Poste s’est dotée d’un TPS qui calcule les tournées de distribution des factrices et des facteurs avec des algorithmes conçus spécialement. Si le nombre de ménages augmente, par exemple en raison de nouvelles sections de rues dans les nouvelles zones résidentielles, de nouveaux bâtiments ou complexes immobiliers, le système reprend les modifications et adapte la tournée.

«Moins les facteurs parcourent de kilomètres, plus ils gagnent de temps, et moins leurs véhicules rejettent de CO₂ pendant la tournée de distribution», explique Markus Steinmann, spécialiste du système de planification des tournées (TPS).

Planifier les tournées

Cinq spécialistes travaillent étroitement avec les offices de distribution du courrier dans toute la Suisse et établissent différentes variantes d’itinéraires à l’aide du système. Comme les GPS des voitures, chaque variante met en avant un paramètre ou l’autre. Le système élabore la tournée la plus rapide, la plus courte ou la plus économe en CO₂.

L’objectif est de choisir la meilleure variante possible selon le contexte local et la situation géographique.

Les spécialistes de la planification des tournées sont tous d’anciens facteurs. Ils se déplacent régulièrement sur le terrain dans les différentes régions et sont en contact étroit avec les facteurs sur place. Ceux-ci peuvent entrer leurs modifications dans les systèmes pour que les lettres soient automatiquement chargées dans les DXP dans le bon ordre de distribution.

 

Jusqu’à 68,3 tonnes de CO₂ en moins

L’outil calcule le temps de trajet en véhicule et à pied ainsi que le temps de distribution. Mais l’optimisation se base uniquement sur le temps de trajet, avec la proposition de trajets plus efficaces. Cela aide à mieux adapter le temps de travail du personnel dans la distribution. Des trajets optimaux permettent de réduire les distances parcourues, mais aussi le temps nécessaire à la distribution et les émissions de CO₂. «La Poste entend assumer sa responsabilité sociale; grâce à des planifications de tournées optimisées, nous avons pu économiser jusqu’à 68,3 tonnes de CO₂ l’année dernière», déclare Markus Steinmann.

 

Le TPS s’est également imposé dans d’autres pays: il est utilisé par d’autres entreprises postales ainsi que par différents services publics. Ainsi, il est employé aux États-Unis non seulement pour la distribution du courrier et des journaux, mais aussi pour le ramassage des poubelles, le nettoyage des rues ou le déneigement.






 
 

AGEFI




...