Les cours du pétrole en hausse en Asie

lundi, 22.04.2019

La possible contraction de l'offre du pétrole iranien a fait monter les cours.

Le terminal iranien de Kharg. (Keystone)

Les cours du pétrole étaient orientés en hausse lundi en Asie en raison d'une possible contraction de l'offre alors que les Etats-Unis seraient sur le point d'en finir avec des exemptions qui permettent à certains pays de continuer à acheter le brut iranien.

Vers 7h15, le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en mai, gagnait 1,67 cent à 65,67 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour juin, progressait de 1,79 cent à 73,76 dollars.

Le Washington Post rapportait dimanche que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo était sur le point de demander lundi à tous les pays de cesser d'acheter du pétrole à Téhéran, au risque sinon de s'exposer à des sanctions américaines.

Washington a réimposé unilatéralement en novembre 2018 des sanctions contre l'Iran après s'être retiré de l'accord sur le nucléaire signé en juillet 2015.

"Les cours montent car les investisseurs anticipent une contraction de l'offre à court terme", a déclaré Benjamin Lu, analyste chez Phillip Futures.

"Une interdiction des importations d'Iran va doper les prix du pétrole au deuxième semestre 2019".

Stephen Innes, de SPI Asset Management, observe de son côté que fermer le robinet de pétrole iranien impliquera que des pays comme l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis augmentent leur production.

Les baisses de production décidées par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires, dont la Russie, ont eu pour conséquence une augmentation des cours de 40% depuis décembre.

Jeudi, les cours avaient un peu avancé et affiché une nouvelle semaine de hausse avant le long week-end pascal.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin avait clôturé en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de mercredi.

A New York, le baril de WTI pour le contrat de mai avait pris 24 cents. (awp)






 
 

AGEFI



...