La police suisse contrainte de disperser des groupes de personnes

jeudi, 19.03.2020

La police a déjà dû intervenir à plusieurs reprises à Zurich et à Winterthour (ZH) pour disperser des groupes de personnes réunis malgré l'interdiction prononcée lundi par le Conseil fédéral.

La police a dû ordonner directement à une vingtaine de groupes de se disperser.(Keystone)

Dans le canton de Zurich, tout rassemblement de plus de 15 personnes est interdit face au danger du coronavirus. La police municipale de Zurich est surtout intervenue mercredi après-midi le long de la promenade longeant le lac, indique-t-elle jeudi. Avec des haut-parleurs, elle a d'abord appelé les personnes regroupées à faire acte de solidarité en se dispersant et en respectant les règles de distanciation sociale.

Cette démarche n'a pas toujours été suffisante: la police a aussi dû ordonner directement à une vingtaine de groupes de se disperser. Certains irréductibles sont même revenus sur place pour se rassembler à nouveau après avoir été dispersés. Ces personnes ne sont visiblement pas conscientes de la gravité de la crise du coronavirus, observent les forces de l'ordre.

Sur les terrains de sports aussi

Tout le monde ne respecte pas non plus les nouvelles règles à Winterthour. La police y a reçu plusieurs appels lui signalant que des groupes se rencontrent dans l'espace public.

Sur Twitter, la police municipale a lancé jeudi un appel à tous ceux qui se réunissent sur les terrains de sport et dans l'espace public: "Soyez solidaires". Et de leur recommander de communiquer avec les amis par téléphone ou par messagerie électronique.(ats)






 
 

AGEFI



...