La place financière suisse peut profiter du Brexit

mercredi, 12.10.2016

La place financière helvétique pourrait profiter de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne selon Jörg Gasser, secrétaire d'Etat aux questions financières internationales.

Les autorités suisses ont noué des contact avec leurs homologues britanniques juste après le vote sur le Brexit.

La place financière helvétique pourrait profiter de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Pour cela, il faut améliorer les conditions-cadre en Suisse, a expliqué mercredi Jörg Gasser, secrétaire d'Etat aux questions financières internationales. "Nous ne pouvons pas simplement attendre que les entreprises quittent Londres pour la Suisse", a-t-il plaidé lors du "Bloomberg Swiss Day" à Zurich.

En guise de pistes, le chef du Secrétariat d'état aux questions financières internationales (SFI) a évoqué notamment la conclusion d'alliances avec Londres et d'autres places, notamment Hong Kong. "Il est évident que le marché britannique s'avère très intéressant." Les autorités suisses ont noué des contact avec leurs homologues britanniques juste après le vote sur le Brexit, a souligné M. Gasser.

La place financière suisse jouit dans son ensemble d'une bonne santé, selon le diplomate. Elle devra néanmoins faire face à de nombreux défis, comme l'inflation réglementaire et le tournant technologique qui vont avoir un impact sur la rentabilité des banques.

L'accès aux marchés étrangers constitue la préoccupation centrale de ces établissements. Pour Jörg Gasser, cette problématique est une priorité. Les autorités helvétiques cherchent ainsi à aborder ce thème lors des discussions avec d'autres pays sur l'échange automatique de renseignement (EAR). Cela étant, l'EAR ne peut pas être utilisé comme "monnaie d'échange". "Nous devons convaincre nos interlocuteurs que l'ouverture du marché offre des avantages", rappelle M. Gasser. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...