Bourse Zurich: la semaine débute sur une note positive

lundi, 20.04.2020

Le SMI a terminé en hausse de 1,79% à 9785,27 points, plus haut du jour et après un plus bas à 9583,67.

Sur les trente valeurs vedettes, vingt progressaient, deux stagnaient et huit reculaient.

Après avoir évolué en dents de scie dans le vert durant toute la matinée, la Bourse suisse, mesurée à son indice vedette SMI, a fait un bref plongeon dans le rouge en début d'après-midi avant de remonter nettement pour se fixer au-dessus des 9700 points au plus haut du jour. Il semble que les espoirs suscités par le redémarrage progressif des économies de nombreux pays a primé sur l'inquiétante chute des prix du pétrole.

A New York, Wall Street évoluait d'ailleurs en ordre dispersé en matinée après un début négatif. L'ambiance était plombée par la chute des prix de l'or noir. Le WTI new-yorkais, tombait de plus de 30% face à une demande en berne et des réserves américaines de brut proches de la saturation.

"L'effondrement des prix du pétrole n'est pas seulement un problème pour le secteur de l'énergie", a commenté Patrick O'Hare de Briefing. "C'est aussi un problème pour le secteur financier et pour le moral des investisseurs en général, car la baisse des prix du pétrole renforce les inquiétudes sur les risques de solvabilité, les risques géopolitiques et les troubles sociaux dans les pays fortement dépendants des revenus pétroliers", a-t-il précisé.

Les acteurs du marché continuaient par ailleurs de suivre de près l'évolution de la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis et dans le monde. La propagation du virus semblait être sur une courbe descendante à New York, épicentre américain, mais la polémique montait dans plusieurs Etats sur de possibles mesures de fin du confinement.

Sur le front économique, "les marchés envisagent la perspective d'une annonce de nouveaux financements pour les petites et moyennes entreprises par les législateurs américains, le programme de prêts aux PME ayant écoulé ses fonds", ont relevé les analystes de Schwab.

Le SMI a terminé en hausse de 1,79% à 9785,27 points, plus haut du jour et après un plus bas à 9583,67. Le SLI a gagné 1,60% à 1414,84 points et le SPI 1,74% à 12'030,41. Sur les 30 valeurs vedettes, trois seulement ont fini en rouge.

Geberit et Swatch (chacun -0,6%) se partagent la lanterne rouge. Lafargeholcim (-0,2%) complète le trio.

Concurrent de Swatch, Richemont (+0,7%) a terminé dans le vert.

Près de l'équilibre, Sika (+0,03%) dévoile mardi ses revenus au 1er trimestre.

Schindler (+0,6%) présentera lui ses résultats trimestriels mercredi.

Le podium du jour se compose de Temenos (+4,5%), Lonza (+4,2%) et Alcon (+3,1%).

Les poids lourds Roche (+2,3%), Nestlé (+2,2%) et Novartis (+2,0%) ont bien soutenu l'indice.

Novartis a réitéré son engagement à fournir à des fins de recherche des millions de doses d'hydroxychloroquine à travers le monde, pour en tester l'efficacité contre le coronavirus.

Roche, qui publiera ses revenus trimestriels mercredi, prévoit d'obtenir prochainement le feu vert nécessaire à la commercialisation d'une nouvelle formulation de l'Ocrevus contre la sclérose en plaques. La multinationale avait en outre revendiqué en fin de semaine dernière la mise au point d'un test sérologique pour le Covid-19.

Sur le marché élargi, le laboratoire zurichois Molecular Partners (+13,0%) a lancé en collaboration avec l'Office fédéral de la protection de la population le développement d'un traitement contre le Covid-19. La société de Schlieren a indiqué avoir identifié plusieurs protéines spécifiques susceptibles de neutraliser le Sars-Cov-2, à l'origine de la pneumonie virale.

Le soufflé est par contre retombé pour Relief Therapeutics (-18,7%), dont le cours avait repris des couleurs au gré d'une succession d'annonces similaires.

Idorsia (+13,7%) a annoncé des "résultats positifs" pour son médicament daridorexant contre l'insomnie. La qualité du sommeil et l'activité diurne ont été améliorées chez les patients sous traitement, lors d'une étude clinique de phase 3.

Sulzer (-3,9%) a cédé du terrain à la veille de la publication de ses entrées de commandes au 1er trimestre.

Les valeurs suivantes étaient traitées hors dividende: Cembra (-3,4% ou 3,20 francs, dividende 3,75 franc), Rieter (-3,2% ou 2,90 francs, dividende 4,50 francs), BVZ (-0,5% ou 5,0 francs, dividende 7,50 francs) et Kudelski (+3,4% ou 0,115 franc, dividende 0,1 franc). (awp)






 
 

AGEFI



...