La pénurie de spécialistes dans le secteur industriel augmente en Suisse romande

mercredi, 29.11.2017

En Suisse romande, le manque de spécialistes se fait cruellement sentir dans le secteur d'emploi "Machines/Installations/Production" contrairement au segment sport et bien-être, qui rafle le plus grand nombre de clics sur les plateformes d'emploi.

Les annonces les plus populaires se trouvent dans les catégories «administration/RH/consulting/CEO» et sur le segment limité « sport/bien-être/culture ».

Plusieurs constats s’imposent sur le marché suisse de l'emploi selon une étude comportementale de JobCloud Market Insights: la pénurie de spécialistes est particulièrement importante dans les catégories « Machines/Installations/Production »; il y a beaucoup de demandes de temps partiel pour une offre très limitée ; les hommes reçoivent deux fois plus d’attention de la part des recruteurs romands et les personnes entre 21 et 30 ans sont les plus actives sur le marché de l’emploi.

Pénurie de main d’œuvre dans le secteur «Machines/Installations/Production»

En Suisse romande, la catégorie d’emploi où l’offre est la plus importante réside, comme en 2016, dans le secteur « Machines/Installations/Production », suivi par le segment « Administration/RH/consulting/CEO ». En ce qui concerne les offres d’emploi non pourvues (différence entre annonces publiées et annonces consultées), le manque de spécialistes dans le premier segment cité ainsi que dans le secteur « Construction/Architecture/Engineering » est particulièrement important. En Suisse alémanique, c’est le secteur « Médecine/Soins/Thérapie » qui est particulièrement touché par la pénurie de main d’œuvre.

Les annonces les plus populaires, autrement dit qui obtiennent le plus de clics selon un ratio demande/offre, se trouvent toujours, en Suisse romande, dans les catégories professionnelles « administration/RH/consulting/CEO » et sur le segment limité « sport/bien-être/culture ».

Beaucoup de demandes de temps partiel pour une offre très limitée

Les profils des personnes en recherche d’emploi accusent une différence marquée entre les genres: alors que les hommes recherchent avant tout un emploi à temps plein, les demandes des femmes se partagent à parts égales entre temps partiel et temps plein. Les hommes sont seulement 8,9% à solliciter un emploi à temps partiel avec un taux d’activité allant de 41 à 90%.

Néanmoins, la comparaison entre les profils des demandeurs et les postes à pourvoir fait apparaître un écart significatif en Suisse romande: il manque des postes à temps partiel. Presque 16% des personnes souhaitent travailler avec un taux d’occupation compris entre 41 et 90%, ce qui correspond à moins de 6% des postes à pourvoir. Elles sont même 26% à rechercher un temps partiel à un taux encore inférieur, alors que l’offre de postes correspondants est limitée à environ 3%.

En Suisse romande, les hommes se sont montrés plus actifs que les femmes dans le domaine de la recherche d’emploi (55% contre 45%). De plus, les recruteurs semblent se tourner plus volontiers vers des profils masculins puisque, comme l’année précédente, ils cliquent en effet deux fois plus sur ces derniers.

Les personnes entre 21 et 30 ans sont les plus actives sur le marché de l’emploi

Les recherches d’emploi actives, qui sont mesurées dans cette étude sur la base de la création d’un profil, étaient majoritairement effectuées en 2016 par des personnes entre 31 et 40 ans. Cette année, les hommes se sont montrés plus dynamiques: moins de 20% des profils masculins appartenaient à cette catégorie d’âge en 2016, alors qu’ils sont plus de 30% en 2017.

Avec plus d’un tiers de profils de candidats âgés entre 21 et 30 ans, ce sont les jeunes qui ont été les plus actifs dans la recherche d’emploi. Une comparaison avec le taux d’activité en Suisse suggère que la catégorie d’âge des 40 – 54 ans – qui est la plus importante sur le marché du travail – a déjà trouvé un emploi et est donc moins active dans la recherche de nouvelles opportunités de carrière.

L’étude comportementale «JobCloud Market Insights» a analysé plusieurs milliers d’offres d’emploi et des millions de clics sur les principales plateformes d’emploi en Suisse. Elle a rassemblé les chercheurs d’emploi, leurs clics et leurs visites sous le terme global de «demande» et les appels à candidatures sous le vocable d’«offre». Les résultats ont été obtenus durant la période d’avril à juin 2017.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...