La pandémie de Covid-19 sera un test pour la stabilité des cantons

mardi, 28.04.2020

Les gouvernements locaux et régionaux en Suisse, en Allemagne et en Autriche, devraient en subir les conséquences de la crise sanitaire sur les performances budgétaires en 2020.

En parallèle de la baisse des recettes fiscales, S&P craint une hausse des dépenses de santé et de soutien économique pour les entreprises et les individus touchés. (Keystone)

L'arrêt temporaire des activités économiques en raison de la pandémie de Covid-19 aura des conséquences sur les recettes fiscales. Les gouvernements locaux et régionaux en Suisse, en Allemagne et en Autriche, devraient en subir les conséquences sur les performances budgétaires en 2020, indique l'agence de notation S&P mardi. Toutefois, l'impact sur la notation de ces organisations publiques restera très limité.

En parallèle de la baisse des recettes fiscales, S&P craint une hausse des dépenses de santé et de soutien économique pour les entreprises et les individus touchés. Même si la charge reviendra en majorité aux gouvernements fédéraux, il y aura également des conséquences à l'échelle régionale et locale. S&P s'attend en effet à ce que les cantons/régions ou les communes offrent des soutiens supplémentaires.

Ces aides seront financées par une hausse de l'endettement, provoquant des déficits budgétaires par la suite. Malgré une "détérioration prononcée des performances budgétaires en 2020, nous nous attendons actuellement néanmoins à des effets très limités sur les notations des gouvernements locaux et régionaux en Suisse, en Allemagne et en Autriche", a indiqué S&P.

Dans la mesure où les effets de la pandémie évoluent rapidement, il est difficile de prévoir quel sera l'ampleur de la perte de recettes fiscales. Le système d'imposition suisse est basé sur un paiement en amont des impôts, ajusté au cours des années suivantes une fois que les factures fiscales sont finalisées.

Pour cette raison, certaines pertes de recettes fiscales seront retardées, et n'interviendront que l'année prochaine. "Cela va neutraliser les effets d'un solide rebond sur la croissance économique suisse en 2021, année au cours de laquelle le PIB doit progresser de 6,3%." (awp)

>>> Lire également notre dossier Coronavirus






 
 

AGEFI



...