Alliance SwissPass simplifie l'utilisation des transports publics

mardi, 07.01.2020

La nouvelle organisation Alliance SwissPass vise à harmoniser les dispositions tarifaires et à simplifier l'accès aux transports publics.

La nouvelle organisation de la branche des transports publics compte environ 250 entreprises de transport et l'ensemble des 17 communautés tarifaires régionales de Suisse. (Keystone)

"Un trajet, un ticket": telle est la devise d'Alliance SwissPass. La nouvelle organisation de la branche des transports publics, active depuis le 1er janvier, compte environ 250 entreprises de transport et l'ensemble des 17 communautés tarifaires régionales de Suisse.

Cette nouvelle organisation vise avant tout à harmoniser les dispositions tarifaires et à simplifier l'accès aux transports publics. "Le but est d'avoir une logique tarifaire cohérente, a dit sur les ondes de la RTS Bernard Guillelmon, vice-président du Conseil stratégique de l'Alliance SwissPass et directeur général de la compagnie BLS.

La nouvelle organisation rapproche deux mondes jusqu'ici largement séparés: l'organisation tarifaire nationale ch-direct et les communautés régionales. Les communautés tarifaires, qui ont créé une identité régionale, vont avoir besoin d'une certaine flexibilité tarifaire, d'autant plus que le trafic régional est payé pour moitié par les cantons et les communes, a souligné Andreas Büttiker, membre du Conseil stratégique de l'Alliance SwissPass lors d'une conférence de presse mardi à Berne.

Cette autonomie continuera d'exister. "Les décisions pour chaque région restent dans la région", a déclaré Helmut Eichhorn, directeur général d'Alliance SwissPass. Le pivot de la coopération est la plate-forme informatique Nova exploitée par Alliance SwissPass.

Près de 40% des recettes totales des transports publics suisses sont générés par les communautés tarifaires régionales. On compte plus d'un million d'abonnements annuels et environ 4,7 millions d'abonnements mensuels dans ces communautés tarifaires. A titre de comparaison: environ 500'000 abonnements généraux sont vendus chaque année.

Un simple billet

Pour Bernard Guillelmon, l'abonnement général a de l'avenir. "Les Suisses aiment les abonnements. C'est plutôt le simple billet qui pose problème car son prix peut être très élevé", a-t-il poursuivi. Les billets dégriffés pourraient ainsi être proposés plus largement que seulement pour les CFF.

Les guichets vont certainement rester, a poursuivi Bernard Guillelmon, même si les Suisses achètent de plus en plus leur billet avec leur téléphone. "Une partie de la population voudra toujours des conseils et des billets papier, mais la vente de billets digitaux va continuer d'augmenter".

Reste que la clé pour cette simplification des voyages en Suisse réside dans la billeterie automatique, affirme l'organisation. Selon elle, les nouvelles technologies serviront à garantir l'accès aisé aux transports publics malgré des systèmes tarifaires compliqués. (ats)






 
 

AGEFI




...