Schmolz + Bickenbach souffre d’une baisse cyclique plus forte et plus longue

mercredi, 11.03.2020

La nouvelle diminution du chiffre d’affaires a conduit à des corrections de valeur dans plusieurs divisions du groupe aciériste exposées à l’automobile.

Christian Affolter

Clemens Iller. Le CEO de Schmolz + Bickenbach s'attend à une reprise progressive dès 2020.

Les espoirs de Schmolz + Bickenbach de réaliser un exercice 2019 similaire à celui de l’année précédente se sont évanouis au fil des mois. La crise du secteur automobile en est l’un des principaux facteurs responsables. Le CEO Clemens Iller a également rappelé les conflits commerciaux et les...






 
 

AGEFI



...