L’offre de Revolut pour les 7 – 17 ans est aussi disponible en Suisse

jeudi, 14.05.2020

La néo-banque britannique a lancé son offre pour mineurs dans tout l’espace économique européen, y compris la Suisse. Avec Revolut Junior, les enfants peuvent faire leurs premiers pas dans la gestion de leur argent, sous la surveillance de leurs parents, clients de Revolut.

Sophie Marenne

Adieu la tirelire cochon, bonjour la carte de banque pour les petits Suisses dont les parents sont clients de la fintech britannique.

La nouvelle a fait le tour des médias économiques français: l’offre Revolut Junior a atteint l’Hexagone, ce mercredi. Mais la plateforme financière anglo-saxonne ne cible pas uniquement nos petits voisins. Ce service gratuit destiné aux mineurs est également disponible en Suisse depuis 24 heures. «Cette offre est valable dans tout l'espace économique européen pour les enfants des clients Revolut Premium et Metal», explique Emmanuel Boulade, responsable de la communication pour la Suisse, la France, l’Allemagne et le Benelux.

L’objectif de ce service: apprendre les bonnes habitudes en matière d'argent aux 7 – 17 ans. Sous la supervision des parents, les nouveaux jeunes clients du service Revolut Junior bénéficient de leur propre carte Visa colorée. Si les jeunes possèdent un smartphone, ils peuvent télécharger l’application facultative qui leur est dédiée et qui leur permet de suivre leurs dépenses ou de consulter leur solde, par exemple.

En quelques minutes seulement, les clients de la banque en ligne peuvent ouvrir un compte pour leur progéniture et leur commander une carte. Pour les parents, cette solution permet de recevoir des alertes instantanées à chacun des achats de leur enfant, avec des informations sur le lieu et le montant dépensé. Ils peuvent aussi autoriser, ou non, différentes fonctionnalités comme les paiements en ligne, les paiements sans contact et les retraits.

Jouer sur le terrain des banques traditionnelles

Disponible au Royaume-Uni depuis deux mois, Revolut Junior y a rencontré un bon accueil selon Emmanuel Boulade. «Dans le futur nous y ajouterons de nouvelles fonctionnalités et déploierons ce service également hors d’Europe», dit-il.

Cette stratégie est une façon pour la société d’assurer la fidélité de futurs clients; une stratégie sur laquelle les acteurs bancaires traditionnels avaient plutôt la main jusqu’ici. «Revolut Junior accompagnera les enfants jusqu'à leur majorité et la migration vers un compte Revolut standard, de sorte qu'une fois indépendants, ils aient les compétences financières nécessaires pour leur éviter des erreurs potentiellement coûteuses», explique Aurélien Guichard, Product Owner pour Revolut Junior.

Première neo-banque européenne à atteindre le statut de licorne, la jeune société fintech compte autour des 350.000 clients en Suisse. L'émergence des acteurs locaux Neon et de Yapeal ne semble pas l’inquiéter outre mesure. «La concurrence est une bonne chose pour le marché et pour les consommateurs, mais elle ne change rien à nos objectifs locaux, ni à notre vision: développer une super-app financière», décrit Emmanuel Boulade.

Lire aussi: La licorne anglaise Revolut ne néglige pas le marché suisse






 
 

AGEFI



...