Roche promeut son Hemlibra à Melbourne

mardi, 09.07.2019

La multinationale pharmaceutique Roche a dévoilé des résultats des recherches cliniques pour son Hemlibra à l'occasion d'un congrès australien.

L'Hemlibra a rapporté en 2018 pour sa première année complète de commercialisation près d'un quart de milliard de francs à Roche. (Keystone)

Roche a dévoilé une ribambelle de résultats de recherches cliniques avancées sur son traitement contre l'hémophilie A Hemlibra lors du congrès annuel de la Société internationale de la thrombose et de l'hémostase (ISTH), qui se tient du 6 au 10 juillet à Melbourne.

En plus d'un impact désormais démontré sur la durée en matière de qualité de vie, la multinationale pharmaceutique a notamment revendiqué un profil de risque acceptable chez les adultes et adolescents dès douze ans présentant des inhibiteurs de facteur de coagulation VIII. Sur les près de 90 patients enrôlés pour l'étude "Stasey", un seul a subi un effet secondaire sérieux, à savoir la formation d'un abcès à l'endroit de la pause du cathéter.

Les autres effets secondaires - qui ont concerné au total un cinquième des patients - se sont manifestés par des réactions sur le site d'injection, des douleurs articulaires, des migraines et des symptômes de refroidissement, énumère un communiqué publié mardi.

Un réexamen des données du volet de quatre études "Haven" indique par ailleurs que certaines opérations chirurgicales mineures ne nécessiteraient pas l'administration préventive de facteurs de coagulation.

L'Hemlibra (emicizumab) découvert par la filiale nippone Chugai a réalisé fin 2017 une percée remarquée dans la franchise contre l'hémophilie A, avec inhibiteurs de facteur VIII dans un premier temps et sans inhibiteurs dans un second. Le médicament est depuis homologué dans ces deux sous-indications sur les principaux marchés mondiaux que constituent les Etats-Unis, l'Europe et le Japon.

Le médicament a rapporté en 2018 pour sa première année complète de commercialisation près d'un quart de milliard de francs à Roche. (awp)






 
 

AGEFI



...