Barry, la nouvelle monnaie commémorative suisse

jeudi, 14.09.2017

La Monnaie fédérale Swissmint émet une nouvelle pièce en or, représentant le célèbre saint-bernard Barry, à l’intention des collectionneurs et des amateurs.

La pièce Barry de 50 francs en or a été dessinée par la graphiste Maya Delaquis.

En souvenir du courageux chien, Swissmint émet une pièce de 50 francs en or, qui a été dessinée par la graphiste bernoise Maya Delaquis. 

Situé à 2469 mètres d’altitude, l’hospice du col du Grand-Saint-Bernard fut fondé par des chanoines augustins au 11ème siècle pour offrir un refuge aux voyageurs et aux pèlerins. De grands chiens de montagne destinés à la garde et à la défense y sont élevés depuis le milieu du 17ème siècle. La présence de ces chiens est attestée par un croquis datant de 1695 et par une note dans les actes de l’hospice datant de 1707.

Très vite, ces chiens furent utilisés pour accompagner les voyageurs et, surtout, pour
retrouver et sauver ceux qui s’étaient égarés dans la neige et le brouillard. La renommée du saint-bernard se répandit dans toute l’Europe au 19ème siècle grâce aux chroniques publiées dans de nombreuses langues, ainsi qu’aux récits oraux des soldats de Napoléon Bonaparte qui franchirent le col en 1800.

Barry au musée d'histoire naturelle de Berne

Le légendaire saint-bernard Barry a vécu à l’hospice de 1800 à 1812. On raconte
que le célèbre chien a sauvé une quarantaine de personnes. Son histoire entourée
de nombreuses légendes a grandement contribué à l’excellente renommée des
saint-bernards.

Le Musée d’histoire naturelle de Berne consacre une exposition permanente à Barry, aujourd’hui empaillé. En souvenir du courageux chien, Swissmint émet une pièce de 50 francs en or, qui a été dessinée par la graphiste Maya Delaquis, de Gwatt. Avec le produit de la vente de ces monnaies commémoratives, la Confédération soutient des projets culturels d'importance nationale.

Douze nouveaux petits saint-bernard

En 2005, la Fondation Barry reprenait des mains des chanoines le chenil des célèbres Saint-Bernard du col éponyme. Depuis lors, la fondation est propriétaire du plus ancien élevage au monde du chien national suisse.

La Fondation Barry s’est baptisée de la sorte en hommage à «Barry», le légendaire chien d’avalanche. Sa tâche consiste à perpétuer l’élevage plus que tricentenaire sur le lieu d’origine des Saint-Bernard et à préserver le type particulier des chiens de l’hospice.

Ces derniers jours, 12 chiots ont vu le jour, faisant passer à 32 le nombre de naissance en 2017, un record pour la Fondation, qui compte habituellement une vingtaine de naissance par année.

La chienne Malta a accouché de quatre chiots le 12 août et Nevada a mis bas huit chiots le 8 septembre. Les jeunes de la portée d'août porteront des noms commençant par la lettre U, tandis que ceux de la portée de septembre auront un nom débutant par V.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...