De nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus

dimanche, 05.07.2020

Ce lundi, de nouvelles mesures entrent en vigueur en Suisse pour lutter contre le Covid-19, dont le nombre de cas augmente à nouveau. La mesure la plus importante: le port du masque obligatoire dans les transports publics.

Outre le port du masque dans les trains, une quarantaine obligatoire pour les voyageurs venant de certaines zones à risques. (Keystone)

La Suisse a enregistré un léger recul des nouvelles contaminations. Le nombre de cas quotidiens est passé ce week-end sous la barre des 100. Les autorités sont toutefois inquiètes et estiment justifiées et nécessaires les mesures imposées dès lundi.

La Suisse a enregistré dimanche matin 70 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, a annoncé l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La veille, l'OFSP avait fait état de 97 nouvelles infections, contre 134, 116 et 137 les jours précédents. Ces derniers chiffres sont en nette hausse par rapport à la moyenne de 28 cas par jour pour le mois de juin.

Au total, la Suisse et la Principauté du Liechtenstein ont recensé 32'268 cas confirmés depuis le début de la crise. Aucun nouveau décès n'a été annoncé durant le week-end et il n'y a eu que deux nouvelles hospitalisations (4057). Durant ces deux jours, le personnel soignant a effectué plus de 18'000 tests.

Le juste équilibre à trouver
Pour la présidente de la Confédération, la forte hausse de la semaine passée montre que la Suisse n'a pas encore trouvé le bon équilibre entre déconfinement et prudence. "Nous avons beaucoup de liberté dans la situation actuelle. Mais le virus est toujours là", déclare Simonetta Sommaruga dans un entretien publié par le SonntagsBlick.

Elle estime que, dans l'ensemble, la Suisse a fait beaucoup de choses bien pendant la crise. Elle admet toutefois que l'obligation de porter un masque aurait pu être introduite plus tôt. "Mais nous voulions voir comment la situation allait évoluer et nous sommes intervenus là où c'était nécessaire".

La présidente de la Confédération rejette en revanche les critiques des scientifiques, selon lesquelles la Suisse a levé les mesures de restrictions trop rapidement. Nombre d'entre elles sont encore en vigueur. Et d'autres obligations entrent en vigueur dès lundi.


La mesure la plus importante concerne le port du masque obligatoire dès lundi dans les transports publics. L'obligation concerne les personnes de 12 ans et plus dans tous les trains, trams, bus, remontées mécaniques, téléphériques et bateau. En outre, il y aura une quarantaine obligatoire pour les voyageurs venant de certaines zones à risques.


<hl2>Manque de coordination</hl2>
Le chef du groupe de travail Covid-19 de la Confédération, Matthias Egger, s'est néanmoins de nouveau plaint dans le SonntagsBlick du manque de coordination entre les cantons et la Confédération dans la saisie des données des nouveaux cas. Il redoute une hausse importante des nouvelles infections: "Les chiffres indiquent une tendance vers les 200 nouveaux cas la semaine prochaine et 400 la suivante", déclare-t-il au journal dominical.


La hausse du nombre de cas s'explique sans doute par l'augmentation du nombre de tests. Mais un certain relâchement a été observé dans certains secteurs comme les discothèques, bars et boîtes de nuit. Certains cantons ont dès lors introduit un dispositif de contrôle plus strict dans ces lieux de rencontre.


Mais plusieurs cantons sont allés encore plus loin. Ainsi dans le Jura, il sera aussi obligatoire de porter le masque depuis lundi pour se rendre dans les commerces. Cette obligation sera en vigueur dès mercredi dans le canton de Vaud pour le personnel de vente et les clients lorsque plus de dix personnes se trouvent dans un magasin.

SwissCovid dépasse le million d'utilisateurs
Neuf jours après son lancement, l'application SwissCovid a passé la barre du million d'utilisateurs. Samedi, 1'015'293 personnes avaient activé l'application sur leur téléphone portable, selon l'Office fédéral de la statistique. L'application complète le traçage classique des contacts utilisé par les cantons.

Elle mesure anonymement la durée et la distance par rapport aux autres téléphones portables. Elle enregistre un contact étroit, soit de moins de 1,5 mètre et de plus de 15 minutes. Les utilisateurs qui auront été en contact avec une personne infectée seront averties pour autant que ces deux personnes aient téléchargé l'application. (ATS)






 
 

AGEFI



...