Genève: les conseillers administratifs dans le viseur de la justice

mercredi, 07.11.2018

La justice genevoise a ouvert une procédure pour gestion déloyale des intérêts publics.

Les conseillers administratifs de la ville de Genève ont été épinglés jeudi dernier par la Cour des comptes au sujet de leurs notes de frais. (Keystone)

Le Ministère public genevois enquête sur les notes de frais des conseillers administratifs de la ville de Genève. Une procédure pour gestion déloyale des intérêts publics a été ouverte.

"Pour le moment, je peux simplement confirmer que la procédure a été ouverte", a dit mercredi Henri Della Casa, porte-parole du Ministère public, revenant sur une information du Temps. Un communiqué de presse doit être diffusé dans la journée avec davantage de détails.

Une perquisition s'est également déroulée mercredi matin à l'adresse du dicastère du conseiller administratif Guillaume Barazzone. Le bâtiment, situé en vieille ville, abrite aussi les départements de deux autres magistrats, Rémy Pagani et Esther Alder.

Les conseillers administratifs de la ville de Genève ont été épinglés jeudi dernier par la Cour des comptes au sujet de leurs notes de frais. La Cour a identifié des dépenses importantes, pas toujours en lien avec l'activité professionnelle, en matière notamment de frais de téléphone, de déplacements en taxi ou d'achats d'alcool.

Dans son rapport, la Cour a dénoncé l'absence de règles claires fixées par la ville, mais aussi le manque de vérification du bien-fondé des dépenses.

Guillaume Barazzone, le plus dépensier de l'exécutif genevois avec 42'000 francs de remboursements effectifs en 2017, a reconnu des "erreurs involontaires". (ats)






 
 

AGEFI



...