Un ancien cadre d'Alsthom condamné pour corruption

samedi, 07.03.2020

La justice américaine a condamné à 15 mois de prison un ancien cadre d'Alsthom pour son rôle dans une affaire de corruption en Indonésie datant de 2003.

Plusieurs autres responsables d'Alstom ont déjà été condamnés dans cette affaire; trois personnes ont encore été inculpées mi-février.

Un ancien cadre du groupe français Alstom a été condamné vendredi par la justice américaine à 15 mois de prison pour son rôle dans une affaire de corruption en Indonésie datant de 2003.

Lawrence Hoskins, 69 ans, avait été déclaré coupable de conspiration et de blanchiment d'argent à l'issue d'un procès en novembre pour ses actions en tant que vice-président du réseau international de la société.

Il est accusé d'avoir participé à un système de versement de pots-de-vin à des responsables indonésiens, en échange d'un contrat de 118 millions de dollars pour la fourniture d'électricité en Indonésie, connu sous le nom de projet "Tarahan", selon un communiqué du département américain de la Justice publié vendredi.

Plusieurs autres responsables d'Alstom ont déjà été condamnés dans cette affaire; trois personnes ont encore été inculpées mi-février.

Il leur est reproché d'avoir violé la loi américaine sur les pratiques de corruption à l'étranger (FCPA).

La FCPA donne aux Etats-Unis le droit d'enquêter sur de tels agissements quand ils impliquent une entreprise cotée à la Bourse américaine ou des citoyens ou résidents américains. Or Alstom était cotée à Wall Street jusqu'en 2004.

La société française avait accepté fin 2014 de plaider coupable dans cette affaire et de payer une amende de 772 millions de dollars pour mettre un terme aux procédures engagées par les autorités américaines, ce qui avait ouvert la voix au rachat de sa branche énergie par le groupe américain General Electric en 2015. (awp)






 
 

AGEFI



...