UBS prend la mesure du ralentissement économique de la Suisse

lundi, 27.04.2020

La grande banque rabote nettement ses prévisions de croissance pour le pays.

Selon l'établissement financier, les mesures de confinement prononcées en Suisse et ailleurs dans le monde plongeraient l'économie mondiale dans ce qui est probablement la première récession ordonnée par les pouvoirs publics. (Keystone)

Les économistes de la banque UBS ont fortement révisé en baisse leurs prévisions conjoncturelles pour la Suisse, en raison des répercussions de la pandémie de coronavirus.

La banque aux trois clés table désormais sur une chute de 4,6% du produit intérieur brut (PIB) helvétique cette année, alors que dans leurs précédentes estimations de fin mars, les experts s'attendaient encore à un repli de 1,3%.

«La lutte contre le coronavirus a largement paralysé l'économie sur la planète entière», a indiqué l'économiste en chef de l'établissement zurichois, Daniel Kalt, dans une étude publiée ce lundi.

Les mesures de confinement prononcées en Suisse et ailleurs dans le monde «plongeront l'économie mondiale dans ce qui est probablement la première récession ordonnée par les pouvoirs publics de l'histoire économique moderne», a-t-il poursuivi.

Les autres régions du monde ne sont pas épargnées par cette situation. Aux Etats-Unis, UBS anticipe un repli du PIB de 6,8% en 2020 et de 6,1% dans la zone euro. En Asie (hors Japon, Australie et Nouvelle-Zélande), le recul devrait être limité à 0,4%.

Le rebond pourrait néanmoins être rapide. «Si les mesures d'endiguement du coronavirus peuvent être assouplies assez prochainement et que les effets de la mise à l'arrêt sur l'économie restent limitées, celle-ci devrait pouvoir reprendre son essor au second semestre», a estimé l'économiste Alessandro Bee. (AWP)

>>> Lire également notre dossier Coronavirus






 
 

AGEFI



...