Les fonds de placement torpillés par le coronavirus en mars

lundi, 20.04.2020

La fortune des fonds de placement a fondu de près de 10% sur le seul mois de mars comme conséquence de la crise du coronavirus.

Les sorties nettes de trésorerie ont totalisé 12,9 milliards de francs. Le segment obligataire (-7,7 milliards) est celui qui paie le plus lourd tribut, suivi des actions (-2,8 milliards) et des fonds stratégiques (-1,9 milliard).

La fortune des fonds de placement a fondu de près de 10% sur le seul mois de mars comme conséquence de la crise du coronavirus. En volume, la contraction frôle les 110 milliards de francs, indique la Swiss Funds & Asset Management Association (Sfama) lundi dans son pointage mensuel.

"Comme on pouvait s'y attendre, l'incertitude sur les marchés financiers suscitée par la crise du coronavirus a entraîné des baisses significatives à toutes les Bourses d'importance au cours du mois sous revue et le volume du marché suisse des fonds a diminué en conséquence", explique son directeur Markus Fuchs, cité dans un communiqué.

Les sorties nettes de trésorerie ont totalisé 12,9 milliards de francs. Le segment obligataire (-7,7 milliards) est celui qui paie le plus lourd tribut, suivi des actions (-2,8 milliards) et des fonds stratégiques (-1,9 milliard). Seules deux catégories ont résisté, mais de façon marginale: matières premières (+331,5 millions) et immobilier (+7,2 millions).

Le plus grand promoteur de fonds du marché helvétique UBS a vu ses volumes ramenés sous la barre des 300 milliards de francs à 285,52 milliards (-8,0% sur un mois), Credit Suisse sous celle des 200 milliards à 179,92 milliards (-7,9%), et Swisscanto sous celle des 100 milliards à 94,09 milliards (-6,4%).(AWP)






 
 

AGEFI



...