La formation continue est rentable

jeudi, 12.09.2019

Nadia Stebler*

Nadia Stebler

FH Suisse, l’association faîtière des diplômés des hautes écoles spécialisées (HES), mène tous les deux ans une enquête exclusive auprès des diplômés HES sur leur situation salariale et professionnelle. Cette année, l’enquête a été élargie avec des questions sur la formation continue grâce au soutien de la fondation FH Suisse. L’impact des formations continues sur la situation professionnelle et de plus amples informations sur le choix d’une formation continue sont résumés ci-après.

Sur les plus de 10.000 participants à l’enquête sur les salaires HES, un total 2591 personnes ont répondu aux questions complémentaires sur la formation continue. La formation continue donne d’excellentes perspectives d’évolution salariale puisque, selon les résultats de cette étude, le salaire médian évolue de 22.000 francs. Le salaire médian des participants ayant achevé en complément de leur formation de base une ou plusieurs formations continues telles qu’un CAS, DAS ou MAS/MBA/EMBA est de 123.000 francs alors que le salaire médian global ressortant de l’enquête sur les salaires HES est de 101.000 francs. La formation continue a un impact positif sur l’évolution des salaires dans plusieurs branches comme l’économie (131.000 francs) ou l’agriculture et la sylviculture (130.000 francs) mais aussi dans les branches telles que la musique et le théâtre (130.952 francs- petit groupe de répondants) et les professions pédagogiques (128.000 francs). 

Analyse de la demande 

Les 2591 personnes sondées ont suivi au total 3616 formations continues (CAS, MAS, DAS), soit 1,4 formation continue par personne. Le CAS obtient la demande la plus élevée, suivi de près par les MAS tandis que la demande des DAS est plus faible. 90% des sondés ont suivi leur formation continue au sein d’une haute école spécialisée. 10%, soit 363 diplômés HES interrogés ont suivi leur formation continue dans une université. Parmi eux, 57% ont suivi un MAS. 

Dans le sondage complet de l’étude sur les salaires HES, environ 80% des participants ont répondu planifier suivre prochainement une formation continue. Les CAS, DAS et MAS font partie des formations planifiées le plus souvent citées dans l’enquête. En second plan se trouvent les cours spécialisés ou de conduite de personnel, suivis de plus loin par la formation continue en développement personnel et en langues. Les détenteurs d’un titre de bachelor ou d’un master consécutif choisissent de préférence un CAS comme formation continue tandis que par le passé les diplômés HES se tournaient plus volontiers vers un MAS. Comme confirmé par les Hautes écoles spécialisées, la demande en CAS augmente légèrement suite à une offre grandissante de ce type de formations continues au sein des HES.  

Les formations continues de toutes les hautes écoles spécialisées ont été évaluées. Le critère principal de motivation à suivre une nouvelle formation continue, toutes formations continues confondues, sont les perspectives d’évolution professionnelle. L’intérêt personnel semble également être un critère de motivation important pour le DAS et au premier plan pour le CAS. Le critère de choix le plus important d’une formation continue est la proximité géographique. La réputation de la formation continue a une signification plus importante pour les MAS tandis que pour les DAS, il semble que l’instinct soit un critère révélant. 

De manière générale, les formations continues sont très bien notées avec une moyenne générale de 5 et 5,1 pour le DAS et MAS (échelle de 1 à 6). En plus d’être bien notées, les formations continue CAS, DAS et MAS sont volontiers recommandées à l’entourage. Les MAS obtiennent la recommandation moyenne la plus haute avec un 8 sur une échelle de 1 à 10. Les CAS ont une recommandation moyenne de 7,7.

* Responsable Suisse occidentale, FH SUISSE






 
 

AGEFI




...