GenTwo met un pied dans les crypto-actifs

dimanche, 04.11.2018

La fintech zurichoise s’associe à l’ensemble de l’écosystème de la Crypto Valley basée à Zoug pour la titrisation et l’émissions de produits crypto-financiers à part entière.

Levi-Sergio Mutemba

«Cette collaboration se traduit par la création de la première plateforme d’émission de produits financiers dans l’univers crypto», explique Patrick Loepfe, cofondateur de GenTwo.

La fintech zurichoise GenTwo entre dans l’univers des crypto-actifs, et étoffe ainsi le paysage de la «crypto-valley» de Zug. GenTwo, start-up spécialisée dans la titrisation indépendante de produits financiers, a annoncé vendredi la conclusion d’un partenariat impliquant plusieurs parties actives dans le secteur à forte croissance des technologies de la chaîne de blocs (blockchain) et des crypto-actifs.
GenTwo s’associe ainsi à trois principaux partenaires. Inacta, consultant IT qui gère la plateforme de levée de fonds cryptomonétaires (ICO) Tokengate, régulée par la FINMA. Ensuite, l’écosystème Crypto Valley basé à Zoug. Cet écosystème regroupe le Crypto Valley Lab (programme d’incubation de start-ups spécialisées dans les crypto-actifs), le CV Competition (qui offre la possibilité aux start-ups de gagner un prix de 100.000 francs pour financer leur développement), le CV Summit (programme d’évènements thématiques) et le CV Maps (vaste répertoire et base de données de start-ups axées sur les technologies blockchain).
C’est au sein de cet écosystème entièrement suisse que GenTwo crée la société GenTwo Digital, un joint-venture basé dans le Crypto Valley Lab, avec le courtier suisse spécialisé Crypto Broker, basé à Zurich, filiale du groupe Crypto Finance Group, lui-même créé en 2017. «Cette collaboration se traduit par la création de la première plateforme d’émission de produits financiers dans l’univers crypto», explique Patrick Loepfe, co-fondateur de GenTwo.
«GenTwo Digital fournit une solution simple, abordable et autonome à qui souhaite investir dans les tokens et les portefeuilles cryptos», ajoute Patrick Loepfe, qui est aussi le mathématicien à l’origine de la plateforme suisse multi-émetteur de produits structurés Deritrade. Et qui a lancé GenTwo en janvier de cette année avec le CEO de celui-ci Philippe Naegeli.
Combinant les technologies financières (fintech), réglementaires (regtech) et juridiques (legtech), GenTwo a mis au point un système de structuration, de titrisation et d’émission de produits financiers via la création instantanée d’un fonds commun de créances (FCC) ou special purpose vehicle (SPV) totalement indépendant de la banque cédante. Et, par conséquent, exempt du risque de contrepartie bancaire et totalement transparent.

Connecter plus de 600 sociétés cryptos

Crypto Broker, pour sa part, est un intermédiaire financier s’adressant aux investisseurs institutionnels et qualifiés, offrant à ceux-ci un accès à l’ensemble des crypto-actifs et cryptomonnaies par le biais de sa propre plateforme de trading. Sa maison-mère Crypto Finance est aussi soumise à la supervision réglementaire de la FINMA, protégeant ainsi les investisseurs des risques souvent associés à l’univers crypto, notamment celui du blanchiment d’argent.
Crypto Finance détient aussi deux autres sociétés, à savoir Crypto Storage et Crypto Fund. La première propose l’infrastructure et les services liés au stockage et la conservation de tout actif créé par la technologie blockchain, tandis que Crypto Fund est le premier gérant d’actifs en crypto-actifs à être autorisé par la FINMA.
Dans un communiqué conjoint publié vendredi, ces partenaires observent que le marché pour les crypto-actifs, tels que les tokens et les portefeuilles de blockchain, a jusqu’ici été séparé des marchés de capitaux traditionnels. En dépit de l’existence de quelques fonds cryptos, il n’est toujours pas possible de présenter des tokens individuels ou des crypto-portefeuilles en tant que produits financiers à proprement parler. Les investisseurs institutionnels peuvent ainsi difficilement investir dans des ICO à moins de rencontrer de grandes difficultés.
«La nouvelle plateforme de titrisation et d’émission mise en place par GenTwo Digitial rend désormais cela possible», insiste Patrick Loepfe, qui occupera le poste de président du conseil d’administration de GenTwo Digital. Alors que GenTwo sera responsable de la mise en œuvre de la titrisation et de l’émission de produits crypto-financiers, les autres partenaires, soit les directeurs d’Inacta, Marco Bumbacher et Ralf Glabischnig, auront pour tâche de connecter GenTwo Digital avec la communauté cryptomonétaire. Autrement dit, avec plus de 600 entreprises de la Cypto Valley actives dans les technologies blockchain.






 
 

AGEFI



...