NetGuardians s'associe à la fintech britannique Finastra

mardi, 24.09.2019

La fintech britannique Finastra et la société vaudoise NetGuardians lancent une solution de détection des fraudes basée sur l’IA.

SG

Joël Winteregg, cofondateur et CEO de NetGuardians.

L'entreprise de logiciels londonienne Finastra et la fintech vaudoise NetGuardians s'associent pour lancer une solution de détection des fraudes basée sur l’IA pour la messagerie financière. Les deux sociétés ont fait cette annonce dans le cadre du salon Sibos 2019, un événement mondial de mise en réseau des services financiers organisé par SWIFT, qui se tient du 23 au 26 septembre à Londres.

Conçu pour le SWIFT Service bureau de Finastra, l'outil de NetGuardians utilise l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour identifier les paiements frauduleux en temps réel et les arrêter avant que l’argent ne quitte la banque ou l’entreprise. 

Les algorithmes de l’outil s’informent en permanence des modèles d’instruction de paiement de la banque, ce qui lui permet d’identifier les anomalies de messages à haut risque sans avoir à configurer de règles. Cette solution aide les banques à se conformer au programme de sécurité client obligatoire de SWIFT, indique les deux fintech dans un communiqué.

"Nous constatons déjà un grand succès avec notre technologie. Depuis janvier 2019, nos clients ont bloqué plus de 1 million de dollars de paiements frauduleux. Maintenant que nous avons intégré notre outil à la technologie de Finastra, cela ne fera qu'augmenter", explique Joël Winteregg, cofondateur et CEO de NetGuardians.






 
 

AGEFI




...