La Montre Hermès veut se développer au Noirmont

mercredi, 22.01.2020

La filiale du groupe Hermès veut s'agrandir du côté du Noirmont et créer entre 60 et 90 nouveaux emplois.

Luc Perramond, CEO de La Montre Hermès, dont le siège se trouve à Brügg. (Keystone)

La Montre Hermès, filiale du groupe français éponyme, envisage d'acquérir des terrains au Noirmont pour développer ses sites de production sur une période de cinq ans, rapporte mercredi le Journal du Jura.

"Dans les cinq ans, l'entreprise aimerait s'agrandir et dans cet élan créer entre 60 et 90 nouveaux emplois", dont des polisseurs, des mécaniciens sur machines et des assembleurs, indique Jean-Marie Paratte, l'administrateur communal du Noirmont, cité dans l'article.

L'horloger aimerait maintenant acheter 4000 m2 situés dans le prolongement de sa manufacture. Il prévoit par ailleurs le droit d'en acquérir 4000 m2 supplémentaires aux même conditions dans cinq ans.

Les Noirmonniers doivent donner leur feu vert à ces transactions lors d'une assemblée générale qui se tiendra le 27 janvier. En cas d'autorisation, la vente du premier terrain deviendra effective dès le début de 2021.

Le groupe horloger, dont le siège se trouve à Brügg, est présent depuis 2011 au Noirmont. Il y occupe actuellement 108 employés et la production s'articule essentiellement sur la fabrication de boîtes et de cadrans de montres, selon l'article. (awp) 






 
 

AGEFI




...