SGS: un actionnaire de référence vend la majorité de ses titres

mardi, 04.02.2020

La famille allemande von Finck ne détient plus que 3% du capital de la société genevoise SGS.

A part la famille von Finck, les familles belgo-canadiennes Frère et Desmarais sont les deuxièmes plus gros actionnaires de SGS. (Keystone)

L'actionnariat du géant de l'inspection et de la certification SGS a subi des modifications avec la cession par la famille allemande von Finck d'un gros paquet d'actions, annoncée lundi soir et représentant près de 13% du total.

Déjà principaux actionnaires via le groupe Bruxelles Lambert (GBL), les familles belgo-canadiennes Frère et Desmarais ont participé à l'opération et augmenté leur engagement de 16,7% à 18,9%, a précisé le groupe genevois dans un communiqué mardi.

L'opération a par ailleurs diversifié la compostion de l'actionnariat. La famille von Finck conserve environ 3% du capital de SGS, qu'elle s'est engagée à ne pas céder au cours des prochains 180 jours.

Les 960'000 parts cédées par la famille von Finck l'ont été au prix de 2425 francs l'unité, alors que le cours de clôture lundi s'élevait encore à 2727 francs. La transaction a généré un produit de quelque 2,3 milliards de francs.

Cette opération marque la fin d'une ère. La famille allemande détenait sa participation depuis un quart de siècle. Il y a une dizaine d'années elle s'était déjà séparée d'une bonne partie de cette participation, la ramenant de 25% à 15%.

L'envergure et le calendrier de ce placement surprend Vontobel, qui accueille un véritable tournant dans l'histoire de SGS. La famille était investie dans le géant de l'inspection et de la certification depuis près de trois décennies, disposant de deux sièges dédiés au sein du conseil d'administration en plus d'un proche allié. La transaction va aussi techniquement étendre le flottant, poursuit la banque de gestion zurichoise.

Non moins surprise, la Banque cantonale de Zurich (ZKB) prévoit que l'accès de faiblesse du cours ne sera qu'éphémère. Les deux établissement zurichois reconduisent leur recommandation d'achat.

Le placement au rabais n'avait pas l'heur de plaire aux autres actionnaires mercredi. En milieu de matinée, la nominative SGS 4,9% à 2593 francs, après s'être affaissée jusqu'à 2550 francs et à contre-courant d'un SMI en hausse de 0,75%. (awp)

 

 






 
 

AGEFI




...