Swiss made 0% pour William L. 1985 lancée en 2015 par un entrepreneur formé à l’horlogerie suisse

mardi, 14.03.2017

La fabrication de cette nouvelle marque horlogère est entièrement réalisée en Chine avec des mouvements japonais et le design est réalisé par l'entrepreneur Guillaume Laidet

Elsa Floret

Guillaume Laidet. Passionné d'horlogerie, CEO et designer de William L. 1985.

Après une première expérience dans l’horlogerie suisse (Jaeger-LeCoultre, Zénith) comme chef de projet marketing & communication, Guillaume Laidet, passionné d’horlogerie, s’est lancé dans l’entrepreneuriat avec une nouvelle marque horlogère 0% swiss made nommée William L 1985. La fabrication est entièrement réalisée en Chine avec des mouvements japonais et le design est réalisé par lui-même à Paris. «Cela fait plus de trente ans que les Chinois font des montres. Toute ma production vient de Shenzhen et je n’enregistre que très peu de taux de retour», explique fièrement Guillaume Laidet, rencontré lors de la journée médias organisée par MyPlayGround à Lausanne. «Les montres vendues sur le marché à des niveaux de prix inférieurs à 1200 francs suisses sont quasiment toutes réalisées en Chine. Sur ce segment, le consommateur n’est plus dupe. J’admire l’horlogerie suisse, mais les marges sont trop élevées dans le segment du luxe et les envolées des prix sont délirantes», ajoute-t-il en brisant le tabou de la transparence.
L’objectif pour fin 2017 s’élève à dix millions d’euros pour 200.000 montres, avec 80% de ventes offline (distributeurs) et 20% online, permettant à l’entrepreneur de contrôler sa marge.
Article entier à lire dans l'édition de mercredi.


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...