Le cas particulier du nickel

lundi, 20.04.2020

La dynamique du marché du nickel est en train de changer, augurant d’un avenir optimiste.

Mobeen Tahir*

Mobeen Tahir

Le nickel présente d’intéressantes perspectives à long terme car son utilisation dans la fabrication des batteries de véhicules électriques devrait entraîner une croissance de la demande dans les années à venir. Cette tendance structurelle ne l’a toutefois pas protégé contre les récents vents contraires auxquels les métaux industriels sont confrontés. Les métaux industriels font partie des matières premières cycliques et leur performance est stimulée par la croissance économique mondiale. Le secteur a donc été mis sous pression récemment par les guerres commerciales et par l’épidémie de coronavirus. Ces dernières semaines.

Nous pensons que le nickel représente tout de même une opportunité intéressante, dans l’attente d’un retour à une situation plus clémente une fois la tempête actuelle passée. 

Analyse de l'histoire récente du nickel

Le nickel a fortement surperformé le panier des métaux industriels (composé de cuivre, zinc, aluminium et nickel) au cours des trois dernières années. Le secteur est confronté à différents défis depuis l’avènement des guerres commerciales en 2018 en raison des droits de douane en hausse et du ralentissement économique mondial qui en a résulté. Le nickel a enregistré une forte volatilité de ses prix pendant cette période.  

Cependant, en juillet 2019, le cours du nickel a fortement rebondi dans l’espoir que l’Indonésie, qui produit un quart de l’offre mondiale de nickel, avance de deux ans, en janvier 2020, l’interdiction d’exporter le minerai. L’Indonésie a annoncé cette décision peu de temps après entraînant des craintes de pénurie d’approvisionnement qui ont fait grimper les prix sur un marché déjà déficitaire. La situation du nickel s’est néanmoins inversée au cours du dernier trimestre 2019, avec la diminution de la demande d’acier inoxydable, qui représente actuellement près des deux tiers de l’utilisation de ce métal. 

La dynamique du marché du nickel est cependant en train de changer augurant d’un avenir optimiste qui pourrait constituer une opportunité pour l’investisseur.

Le secteur des batteries va faire la part belle au nickel 

Selon les experts en métaux Wood Makenzie, le secteur des batteries devraient représenter plus de 30 % de la demande totale de nickel d’ici 2040, contre environ 4% aujourd’hui. En effet, les véhicules électriques devraient représenter environ 50% de toutes les ventes de voitures particulières d’ici 2040, contre environ 8% aujourd’hui. Les batteries doivent devenir plus efficaces pour permettre cette croissance et le nickel devrait jouer un rôle essentiel. Selon le Nickel Institute, les batteries au lithium-ion contenant du nickel seront un moteur de la révolution des véhicules électriques, car le nickel permet d’obtenir une densité énergétique plus élevée et une plus grande capacité de stockage à un coût moindre. Cela permettra aux voitures électriques d’avoir à la fois une plus grande autonomie, c’est-à-dire la possibilité de parcourir de plus longues distances sans avoir besoin d’être rechargées, et ce à un coût moindre, favorisant une diffusion plus large. 

Désormais, l’impact de la demande croissante sur les prix peut être compensé en théorie, par une augmentation équivalente de l’offre. Cependant la croissance de l’offre de nickel pourrait être beaucoup plus lente que prévu, car, selon Wood Mackenzie, le délai moyen pour qu’un nouveau projet d’exploitation de nickel commence à produire le métal est d’environ 9 ans. Les mineurs chercheront à obtenir des prix plus élevés pour être incités à entreprendre de tels projets.

* Directeur associé au sein de l’équipe de recherche, WisdomTree






 
 

AGEFI



...