Le marché du luxe devrait continuer de croître dans le monde

lundi, 16.07.2018

La demande globale en biens de luxe devrait continuer d'augmenter en 2018, tirée par les jeunes consommateurs chinois. Les experts du cabinet Bain and Company s'attendent à un chiffre d'affaires en hausse de 6 à 8% pour le secteur.

Le commerce du luxe a extrêmement bien débuté l'année 2018.(pixabay)

La croissance en Europe se développe toutefois en-dessous de la moyenne.Les ventes d'accessoires haut de gamme et de produits de luxe tels que les articles en cuir, bijoux, montres, cosmétiques et autres parfums devraient progresser à 280 milliards d'euros (324,4 milliards de francs).

En Chine, une augmentation des ventes de marques premium de plus de 20% est attendue, selon l'étude annuelle publiée lundi et réalisée en partenariat avec la Fondation Altagamma, qui réunit les grands noms du luxe italien.

"Le commerce du luxe a extrêmement bien débuté l'année 2018", résume Serge Hoffmann, expert en produits de luxe et partenaire chez Bain, cité dans le communiqué. Cette tendance devrait se poursuivre dans presque toutes les régions occidentales et tous les groupes d'acheteurs, malgré des fluctuations monétaires.

Il met principalement en avant de plus grands volumes de ventes et des prix pas plus élevés.

Hausse des ventes en Suisse

La croissance en Europe devrait cependant être plutôt inférieure à la moyenne. La force de l'euro freine les achats des visiteurs étrangers.

Ce phénomène ralentit aussi la consommation de luxe en Allemagne et en Grande-Bretagne, où l'insécurité liée au Brexit se fait également ressentir. Une hausse des ventes est toutefois attendue en Russie, en France et en Suisse. Dans l'ensemble, une croissance de 2 à 4% est attendue en Europe sur toute l'année.

La situation semble quelque peu meilleure sur le continent américain. Une augmentation des ventes d'objets de luxe de 3 à 5% est prévue. Aux Etats-Unis, la faiblesse du dollar contribue déjà depuis fin 2017 à une bonne inclinaison à l'achat des touristes venus d'Asie et d'Europe. Et depuis lors, les Etats-Uniens dépensent également plus d'argent pour des articles de luxe.(awp)






 
 

AGEFI




...