Les paysans veulent profiter du boom de la vente directe

mercredi, 15.07.2020

La crise du coronavirus a dopé la vente directe à la ferme. L'Union suisse des paysans (USP) veut profiter de cette nouvelle tendance.

La vente directe a connu un succès fulgurent durant la crise du coronavirus (Keystone).

Pendant la crise du coronavirus, la vente directe à la ferme a connu un véritable boom. L'Union suisse des paysans (USP) veut profiter de cette nouvelle tendance et va soutenir différents projets.

Pour la faîtière paysanne, il existe encore un potentiel important à exploiter pour la vente directe ou les marchés hebdomadaires, a-t-elle indiqué mercredi. Ces canaux de distribution sont précieux, car ils offrent un contact direct avec les clients.

Pour soutenir les familles paysannes dans la vente directe, l’organisation a élaboré une plateforme internet gratuite sur laquelle les producteurs peuvent faire connaître leur offre et où les consommateurs peuvent chercher des produits dans leur région. D’autres collaborations sont en route, notamment avec GastroSuisse et HotellerieSuisse, TWINT ou Too Good To Go.

Selon les dernières statistiques, 22% des exploitations agricoles pratiquaient la vente directe en 2016. Aujourd’hui, cette part a à peine augmenté. Environ 7% du revenu total de l’agriculture suisse provient des magasins de fermes, des marchés et des abonnements aux produits de saison. La vente directe est surtout prisée pour les cerises, les oeufs et les petits fruits.






 
 

AGEFI



...