Une bombe à hydrogène testée par la Corée du Nord

dimanche, 03.09.2017

La Corée du Nord a annoncé dimanche avoir procédé à un essai réussi d'une bombe à hydrogène. Pyongyang affirme que sa bombe H peut être embarquée sur un missile à longue portée.

Le 30 août la Corée du Nord avait lancé un missile intercontinental Hwasong-12. (Keystone)

L'essai d'une bombe à hydrogène s'est révélé être une "réussite parfaite", a déclaré une présentatrice de la Télévision centrale coréenne quelques heures après le sixième essai nucléaire nord-coréen. La chaîne a ajouté que ce nouvel essai, d'une puissance nettement supérieure aux précédents, constituait une étape "significative" dans la stratégie nucléaire du pays.

Cet essai a été ordonné par le dirigeant Kim Jong-un peu après l'annonce officielle que Pyongyang était parvenu à développer une nouvelle arme nucléaire dotée d'une "grande capacité destructrice", précise la télévision. Il s'agit du sixième test du genre mené par le régime nord-coréen depuis 2006.

Kim Jong-un s'est rendu dimanche à l'Institut des armes nucléaires où il a "observé une bombe H destinée à être chargée dans le nouveau missile intercontinental", a rapporté l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

L'essai mené dimanche a provoqué un séisme d'une magnitude de 6,3, enregistré à 5h30 heure Suisse par l'institut américain de sismologie (USGS). La magnitude relevée par l'USGS laisse supposer que cet essai est d'une puissance six fois supérieure à celui conduit en septembre 2016.

Cette nouvelle initiative du régime de Kim Jong un pose un défi direct au président américain. Donald Trump s'était entretenu quelques heures auparavant au téléphone avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe de l'escalade de la crise nucléaire dans la péninsule coréenne. (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...