Les appareils électriques toujours moins gourmands

mercredi, 28.11.2018

La consommation en énergie des appareil électriques a diminué de 716 millions de kilowattheures par an au cours des quinze dernières années.

Par rapport à l'an 2000, il se vendait en 2017 en Suisse 4,3 millions d'ordinateurs portables en plus. (Pixabay)

Les appareils électriques sont devenus nettement moins gourmands en énergie. Tandis que leur nombre en Suisse a presque été multiplié par deux (+ 40%) au cours des quinze dernières années, leur consommation de courant a diminué pendant la même période, de 716 millions de kilowattheures par an (- 9,3%), selon l'Office fédéral de l'énergie (OFEN).

Par rapport à l'an 2000, il se vendait en 2017 en Suisse 4,3 millions d'ordinateurs portables en plus, tandis que le nombre de tablettes était supérieur de 4 mios et celui de décodeurs TV de 2,9 mios. Au cours des deux dernières années cependant, les ventes de tous les appareils régressent.

>> Lire aussi: Apple et Samsung continuent de dominer le marché suisse

Les téléviseurs sont particulièrement touchés. Leur vente a diminué de 4,7% en 2017 par rapport à l'année précédente.

Grâce aux avancées technologiques, les équipements de technologie de l'information (TI), de bureau et d'électronique de loisirs ont clairement gagné en efficacité (+51,4% depuis 2000). Cette efficacité énergétique a grimpé deux fois plus pour cette catégorie que pour les gros appareils électroménagers (24% depuis 2002).

Du côté des gros appareils électroménagers, ce sont les cuisinières et les fours, les réfrigérateurs et les sèche-linge qui restent les plus gros consommateurs de courant.

L'an dernier, la Suisse comptait 48,56 millions de gros appareils électroménagers et d'équipements de TI, de bureau et d'électronique de loisirs. Leur consommation s'élevait à 6,989 milliards de kilowattheures, soit 12% de la consommation totale suisse d'électricité.

Cela équivaut à une augmentation du nombre d'appareils de 39,3% par rapport à 2002 (parc de 34,86 millions d'appareils). Dans le même temps, la consommation de courant a diminué de 716 millions de kilowattheures (-9,3%) par rapport à 2002 (7,705 milliards de kilowattheures).

Si les appareils actuellement en fonction étaient utilisés avec la technique d'efficacité des années 2000 ou 2002, leur consommation électrique serait de 3,25 milliards de kilowattheures plus élevée. Ces gains d'efficacité compensent ainsi largement la production annuelle de la centrale nucléaire de Mühleberg, de 2,998 milliards de kilowattheures en 2017.

L'analyse se base sur les données de l'Association suisse des fabricants et fournisseurs d'appareils électrodomestiques (FEA) et de l'Association économique suisse de la bureautique, de l'informatique, de la télématique et de l'organisation (Swico). (ats)






 
 

AGEFI



...