Berne va soutenir six nouveaux pôles de recherche nationaux

lundi, 16.12.2019

La Confédération va investir 100 millions de francs sur trois ans dans des nouveaux pôles de recherche nationaux.

Quatre des PRN dévoilés lundi par le conseiller fédéral Guy Parmelin bénéficieront d'un financement de la Confédération de 17 millions de francs. (Keystone)

La Confédération va soutenir six nouveaux pôles de recherche nationaux (PRN) dans des domaines tels que l'automatisation, la lutte contre la résistance aux antibiotiques et les technologies quantiques. Elle investira 100 millions de francs sur la période 2020-2023.

Les nouveaux PRN seront mis en place dans les Universités de Bâle, Genève, Lausanne et Zurich, ainsi que dans les Ecoles polytechniques fédérales (EPF) de Lausanne et Zurich, a annoncé lundi le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR). De nombreuses autres hautes écoles et institutions de recherche, suisses comme étrangères, participent aussi à ces projets.

Cette cinquième série de pôles de recherche nationaux est le résultat d'un appel d'offres lancé en 2017 par le Fonds national suisse (FNS) qui a reçu plus de 50 propositions. Les projets retenus se caractérisent notamment par leur potentiel en matière d'innovation et de numérisation.

Evolution du langage

Quatre des PRN dévoilés lundi par le conseiller fédéral Guy Parmelin bénéficieront d'un financement de la Confédération de 17 millions de francs. Les hautes écoles et les entreprises apporteront également un soutien financier aux projets.

Le premier de ces pôles, dirigé par le professeur Christoph Dehio de l'Université de Bâle, concerne l'étude et la mise au point de nouvelles approches pour lutter contre la résistance des bactéries aux antibiotiques.

Dans les Universités de Genève et Zurich, les équipes conduites par Anne-Lise Giraud et Balthasar Bickel se pencheront sur l'évolution du langage et la mise en pratique des résultats. Parmi les domaines visés figurent la médecine ou la reconnaissance vocale (intelligence artificielle).

"Chimie durable"

Sous la houlette de Jérôme Waser et de Javier Pérez-Ramirez, des chercheurs des deux EPF travailleront sur la "chimie durable". Ils devront élaborer des "fondements permettant de rendre les procédés et les produits chimiques, mais aussi l'industrie dans son ensemble, plus durables, plus économes en ressources et neutres en matière d'émissions de CO2", selon le DEFR.

Enfin, l'informatique sera au coeur des travaux de l'équipe du professeur Richard Warburton à l'Université de Bâle. Celle-ci se penchera sur l'élaboration de "qubits" (la brique de base de l'informatique quantique) à base de silicium plus petits, plus rapides et plus évolutifs, qui permettront d'élaborer de nouvelles technologies de traitement des informations.

La Confédération accordera également 16,1 millions de francs à une étude sur les "microbiomes" menée par Jan Roelof van der Meer, de l'Université de Lausanne, et Julia Vorholt, de l'EPFZ. Ces recherches portent sur l'interaction des micro-organismes dans différents systèmes (humain, animal, végétal et environnemental) et sur les applications potentielles dans les domaines de la médecine, de l'environnement et de la nutrition.

22 projets en cours

Un dernier projet sera soutenu à hauteur de 15,7 millions de francs. Conduit par John Lygeros et Gabriela Hug, de l'EPFZ, il visera à améliorer la fiabilité et la souplesse des systèmes intelligents, par exemple dans les domaines de la gestion de l'énergie, de la mobilité et de la production industrielle.

Par le biais des PRN, la Confédération soutient depuis 2001 des réseaux de recherche de qualité supérieure, en mettant l'accent sur les approches interdisciplinaires et les questions novatrices au sein d'une discipline donnée. Les deux premières séries sont terminées et ont été couronnées de succès.

A compter de 2020, un total de 22 pôles de recherche nationaux seront en cours. Chaque pôle de recherche national bénéficie d'une contribution fédérale significative pour une durée maximale de douze ans. (awp)






 
 

AGEFI



...