La Comcom a attribué la 5G à Swisscom, Salt et Sunrise

vendredi, 08.02.2019

La Commission fédérale de la communication (ComCom) a attribué les fréquences 5G aux trois opérateurs Swisscom, Salt et Sunrise.

Swisscom devra débourser 195,6 millions, Sunrise 89,2 millions et Salt 94,5 millions.(Keystone)

Les recettes réalisées par la Confédération dans le cadre de ces opérations se montent à 379,3 millions de francs, a indiqué vendredi le régulateur.

Swisscom devra débourser 195,6 millions, Sunrise 89,2 millions et Salt 94,5 millions. Dense Air, quatrième entreprise à avoir déposé une candidature, avait finalement renoncé à l'achat de fréquences 5G.

La procédure, qui a pris la forme d'une mise aux enchères, s'est déroulée du 29 janvier au 7 février, précise le communiqué.

Les fréquences sont attribuées pour une durée de 15 ans. Afin d'introduire la technologie de radiocommunication de cinquième génération (5G), les opérateurs doivent disposer de fréquences supplémentaires, qui sont octroyées par la Confédération. 

D'ici fin 2019, la 5G devrait être disponible dans 60 villes et communes suisses, explique Swisscom dans un communiqué distinct. 

Cette technologie doit offrir "des temps de réaction plus courts, des débits plus élevés et une capacité accrue", promet l'opérateur historique.

Les 196 millions versés à la Confédération mis à part, le géant bleu prévoit d'investir 2,3 milliards de francs dans l'infrastructure cette année. "En développant le réseau 5G, nous contribuons à la compétitivité de la place économique suisse", explique le directeur général Urs Schaeppi, cité dans le communiqué.

Sunrise, pour sa part, se targue d'avoir décroché les "fréquences les plus importantes", à savoir celle se trouvant sur la bande des 3,5 GHz.

La société affirme les avoir obtenues à bon prix. "Les opérateurs de pays tels que l'Italie ou le Royaume-Uni ont dû dépenser des sommes beaucoup plus importantes pour obtenir ces fréquences majeures", souligne Olaf Swantee, directeur général.

Aussi bien Swisscom et Sunrise rappellent que les dépenses liées aux fréquences n'auront pas d'incidence sur la politique de dividende.

Du côté de Salt, on se réjouit que la stratégie choisie pour les enchères 5G ait porté ses fruits. "Nous sommes impatients d'améliorer encore notre réseau et d'introduire les services 5G cette année", lance Pascal Grieder, directeur général du groupe basé à Renens.(awp)






 
 

AGEFI



...