La Confédération devra aider les cantons pour la petite enfance

vendredi, 14.02.2020

La commission de l'éducation du National a adopté vendredi un projet qui permettrait à Berne d'octroyer au plus 100'000 francs par an par canton durant trois ans pour l'accueil de la petite enfance.

La Confédération devra soutenir les cantons dans le développement et la mise en oeuvre de trains de mesures cohérents dans le domaine de la petite enfance.(Keystone)

La Confédération devrait pouvoir soutenir les cantons dans l'accueil de la petite enfance. Par 17 voix contre 8, la commission de l'éducation du National a adopté vendredi un projet qui permettrait à Berne d'octroyer au plus 100'000 francs par an par canton durant trois ans.

Le projet vise à mettre en oeuvre une initiative de Matthias Aebischer (PS/BE) demandant que les enfants puissent bénéficier dès la naissance de la loi sur l'encouragement de l'enfance et de la jeunesse. Même si l'UDC, le PLR et l'UDF le rejettent, le projet a été en général bien accueilli en consultation.

Confortée par ces résultats, la commission maintient son projet, annoncent vendredi les services du Parlement. La Confédération devra ainsi soutenir les cantons dans le développement et la mise en oeuvre de trains de mesures cohérents dans le domaine de la petite enfance.

Une minorité propose de soutenir les cantons de 100'000 francs au lieu de 150'000 francs par an. Une autre minorité s'oppose au projet. Elle rejette l'idée de financer des programmes cantonaux, soulignant que les communes et les cantons sont compétents dans ce domaine et disposent souvent déjà d'offres adaptées aux besoins en matière d'encouragement précoce.

Financement initial

Avec le projet, quatre cantons pourront bénéficier chaque année d'un contrat unique de trois ans. Au total, l'aide financière devrait s'étaler sur dix ans. Le crédit d'engagement s'élèverait à 8,45 millions de francs.

Les ressources ne devraient pas servir à cofinancer des projets isolés, mais des trains de mesures cohérents dans ce domaine, développés par les cantons. Il s'agit d'un financement initial ou incitatif.

La commission avait failli jeter l'éponge sur le sujet, mais le premier bilan positif tiré par le Conseil fédéral sur l'encouragement de l'enfance et de la jeunesse au niveau fédéral l'a incitée à remettre l'ouvrage sur le métier.

Le Conseil national devrait empoigner le dossier à la session d'été.(awp)






 
 

AGEFI




...