Le bond des exportations horlogères vers la Chine ne suffit pas à infléchir le recul d’août

jeudi, 17.09.2020

La Chine se taille la part du lion dans les exportations horlogères suisses, loin devant les Etats-Unis et Hong-Kong. A l’échelle mondiale, ce type d’exportations a poursuivi son recul durant le mois d’août.

En août, l'évolution des principaux marchés horlogers s'est révélée négative à l'exception de la Chine continentale, en très forte croissance pour le troisième mois consécutif. (Keystone)

Les exportations horlogères suisses ont poursuivi leur repli en août, mais à une vitesse moins marquée par rapport aux mois précédents. Elles se sont inscrites à 1,3 milliard de francs, en baisse de 11,9% sur un an, une baisse imputable à la pandémie de coronavirus. Ces chiffres ont été annoncés, ce jeudi, par l'Administration fédérale des douanes (AFD). La Chine continentale a tout particulièrement soutenu ce résultat.

De janvier à août, les envois à l'étranger de l'industrie des montres se sont établis à 9,8 milliards de francs, en chute de 30,5%, a précisé la Fédération de l'industrie horlogère (FH).

L'évolution des principaux marchés s'est révélée négative à l'exception de la Chine continentale (+44,9%), en très forte croissance pour le troisième mois consécutif. Cette performance s'explique par le rapatriement progressif des achats effectués jusque avant la crise sanitaire à l'étranger.

En deuxième position, les Etats-Unis (-4,0%) ont reculé, tout comme Hong Kong (-16,4%). En raison de l'absence de touristes, notamment chinois, les envois vers les autres pays européens ont dévissé de 20,5% et de 24,5% au Japon. (ATS)

Lire aussi: Exportations: le redressement se poursuit






 
 

AGEFI



...