Guerre commerciale: Pékin "ne peut accepter" les accusations américaines

jeudi, 22.11.2018

La Chine a indiqué jeudi "ne pas pouvoir accepter" d'être encore accusée de pratiques commerciales déloyales par les États-Unis, dans une nouvelle passe d'armes entre les deux puissances et à quelques jours d'une rencontre attendue des deux présidents.

Mardi, dans la mise à jour d'un rapport publié en mars, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer a estimé que la Chine n'avait pas remédié aux pratiques "injustes, déraisonnables et entraînant des distorsions de marché", critiquées de longue date par son pays et plusieurs autres.

Au contraire, selon le rapport qui fait état d'activités de piratage visant des secteurs de pointe, la Chine a "visiblement pris de nouvelles mesures déraisonnables lors des derniers mois".

Le ministère chinois du Commerce en a dénoncé les conclusions jeudi lors d'un point presse
régulier.

"Les États-Unis ont procédé à une soi-disant mise à jour du rapport, proférant de nouvelles accusations injustifiées contre la Chine, totalement sans fondement et faisant fi des faits. La Chine ne peut accepter cela", a dit un porte-parole, Gao Feng.

"Nous espérons que les États-Unis vont cesser ces propos et actions qui nuisent aux liens commerciaux et à l'économie bilatérale et vont adopter une attitude constructive pour permettre aux relations de revenir sur la bonne voie", a ajouté M. Gao.

Pékin et Washington se livrent une guerre commerciale depuis ces derniers mois. Les Etats-Unis imposent depuis juillet des droits de douane punitifs visant des marchandises chinoises d'une valeur de 250 milliards de dollars par an. Une mesure qui a entraîné des représailles de la Chine sur 110 milliards de dollars de biens américains.

Washington a menacé de durcir encore les sanctions si aucune issue n'est trouvée avant janvier.

Le président américain Donald Trump et son homologue Xi Jinping doivent se rencontrer en marge du sommet du G20 en Argentine en fin de semaine prochaine afin de tenter d'apaiser les tensions bilatérales.(awp)






 
 

AGEFI



...