La charge fiscale reste presque inchangée cette année

mardi, 08.08.2017

La charge fiscale reste presque inchangée cette année en Suisse, avec cependant toujours de grands écarts d'un canton à l'autre. Mais la donne pourrait évoluer avec le Projet fiscal 17, selon BAK Basel.

Pour BAK Basel, il faut s'attendre à d'importants changements dans le paysage fiscal ces prochaines années. (Keystone)

Ce Projet fiscal 17 fait suite au rejet de la troisième réforme de l'imposition des entreprises. Avant qu'il ne soit mis en oeuvre, la situation ne changera pas. Mais il faut s'attendre à d'importants changements dans le paysage fiscal ces prochaines années, indique l'institut de recherche en économie mardi dans un communiqué.

Pour l'exercice 2017, la charge fiscale des entreprises et des travailleurs hautement qualifiés dans les 15 cantons examinés n'a que très peu varié, relève BAK Basel.

Les cantons où les taux d'imposition des entreprises sont les plus faibles sont Nidwald (10,1%), suivi de Lucerne et d'Appenzell Rodes-Extérieures (10,3%). A l'opposé du classement, la charge fiscale des sociétés est la plus élevée à Genève (21,4%), Bâle-Ville (19,6%) et Zurich (17,5%).

Quant aux travailleurs hautement qualifiés, c'est aussi en Suisse centrale qu'ils sont les mieux lotis: les taux sont les plus faibles à Zoug (23%), Obwald (24,4%) et Uri (25,5%). Ils payent le plus d'impôts dans les cantons de Neuchâtel (37,7%), Berne (34,8%) et Saint-Gall (33%). (awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...