Bon réveil pour la Bourse zurichoise, à l’aube d’une semaine importante

lundi, 27.04.2020

La Bourse Zurich devrait entamer du bon pied la semaine de tous les dangers.

En pleine pandémie de coronavirus et alors que la saison des résultats intermédiaires bat son plein, les principales banques centrales de la planète ont prévu de faire le point sur leurs politiques monétaires respectives. (Keystone)

La Bourse suisse s'apprête, ce lundi, à débuter la séance sur une note positive, alors que l'agenda hebdomadaire comprend des échéances importantes. La clôture vendredi dans le vert de Wall Street laisse augurer une tendance initiale dans la même veine de ce côté-ci de l'Atlantique.

En pleine pandémie de coronavirus et alors que la saison des résultats intermédiaires bat son plein, les principales banques centrales de la planète ont prévu de faire le point sur leurs politiques monétaires respectives.

Après la Banque du Japon ce matin, nous assisterons ces prochains jours aux réunions de la Riksbank suédoise, du principal comité de politique monétaire de la réserve fédérale (Fed) aux Etats-Unis, ainsi que de la Banque centrale européenne (BCE), égraine John Plassard.

A 08h04, le préSMI compilé par Julius Bär s'étoffait de 1,38% à 9758,80 points. Sur les vingt plus larges valorisations, seule la plus lourde d'entre-elles s'inscrivait dans le rouge. Nestlé (-1,03% ou 1,10 franc) sera toutefois traité hors dividende de 2,70 francs.

Bancaires et cycliques se disputaient les premières lignes de la grille de départ. UBS s'enrobait de 2,6% et Credit Suisse de 2,4%, visiblement inspirées par les résultats de Deutsche Bank sur le premier trimestre 2019. ABB s'adjugeait 2,6% et Adecco 2,5%. Les poids lourds pharmaceutiques Novartis (+1,9%) et Roche (+1,6%) suivaient peu ou prou la tendance générale.

Le logisticien Kühne+Nagel (+1,0%) a certes laissé des plumes dans la pandémie de coronavirus au premier partiel et prévoit un renforcement des vents contraires au deuxième, mais la performance trimestrielle n'est pas pire qu'escompté. AMS (+2,0%) a atteint le plafond fixé pour son programme de rachat d'actions.

Sur le marché élargi, le concepteur et distributeur de produits structurés Leonteq s'envolait de 7,5% après avoir annoncé un contrat avec Postfinance. (AWP)






 
 

AGEFI



...