Bourse Zurich: le SMI de nouveau optimiste

jeudi, 09.07.2020

La Bourse suissse démarre jeudi dans le sillage de la clôture dans le vert de Wall Street portée par les valeurs technologiques. À l'ouverture, le SMI prenait 0,33% à 10'212,84 points.

Parmi les 30 valeurs vedettes, trois cédaient du terrain et 27 progressaient. (keystone)

La Bourse suisse démarrait la séance de jeudi sur une note positive, dans le sillage de la clôture dans le vert de Wall Street portée par les valeurs technologiques, les détenteurs de capitaux faisant pour le moment fi de la progression des nouveaux cas de Covid-19.
"Les investisseurs semblent se satisfaire du fait que l'explosion des nouveaux cas de coronavirus ne s'accompagne pas d'une hausse violente de nouveaux morts", a commenté l'analyste John Plassard de Mirabaud Securities.

Les marchés ont également été nourris par les propos de James Bullard, le président de la Fed de St Louis, qui a dit sur CNBC s'attendre à une baisse du chômage aux Etats-Unis à moins de 8% "peut-être même 7%" avant la fin de l'année, relève également le spécialiste.
Au niveau macroéconomique, les prix à la consommation ont enregistré une légère poussée en Chine en juin à 2,5% sur un an, leur première hausse depuis le début de l'année, a annoncé jeudi le Bureau national des statistiques (BNS).

Par contre les exportations allemandes (-30%) ont à nouveau fortement reculé en mai, après le creux historique d'avril, pendant que l'économie sortait lentement des mesures de confinement liées à la pandémie du coronavirus,

Les chiffres des nouvelles demandes d'allocation chômage aux Etats-Unis, attendus en début d'après-midi, pourront également animer les places financières.

A 9h07, le SMI prenait 0,33% à 10'212,84 points, le SLI 0,38% à 1539,12 et le SPI 0,33% à 12'643,01 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, trois cédaient du terrain et 27 progressaient.
La volatile AMS (+2,4%) menait la danse sans information particulière, devant Partners group (+1,2%), qui va accéder à l'indice vedette SMI à partir du 21 septembre, et Swatch (+1,1%). L'autre valeur du luxe Richemont (+0,5%) avançait aussi plus vite que le marché.
Lonza (+0,7%) ne semblait souffrir de la rétrogradation de sa recommandation à "hold" contre "buy" auparavant par Mainfirst.

Roche (+0,4%) et Novartis (+0,2%) soutenaient quelque peu l'indice vedette tandis que Nestlé (-0,3%) faisait partie des rares perdants.
Kuehne+Nagel (-0,4%) tenait la lanterne rouge derrière Givaudan (-0,1%).

Les valeurs bancaires UBS (+0,5%), Credit Suisse (+0,7%) faisaient mieux que la moyenne tandis que Julius Bär (+0,2%) traînait quelque peu derrière.

Au niveau du marché élargi, Barry Callebaut (+2,2%) a vu ses volumes et recettes affectées par la pandémie de coronavirus, mais a réussi en juin à redresser la barre.
Straumann (+2,8%) a annoncé jeudi l'acquisition d'une participation majoritaire dans le spécialiste allemand des attelles dentaires transparentes DrSmile. Les contours financiers de l'opération n'ont pas été dévoilés.

VAT (+3,7%) avait la faveur des investisseurs après avoir indiqué que les résultats au 2e trimestre étaient mieux que prévu.
Mikron (-0,8%) a lancé un avertissement sur résultats. Affecté par l'effondrement du marché automobile, le fabricant biennois de machines-outils table sur une perte opérationnelle au terme des six premiers mois de l'année.

Filiale du groupe américain Johnson&Johnson, Cilag Holding s'apprêterait à vendre jusqu'à 11,8 millions actions d'Idorsia (-10,8%), selon l'agence Reuters.(awp)






 
 

AGEFI



...