Bourse Zurich: pertes contenues, un duel Clinton-Trump très attendu

mercredi, 19.10.2016

La Bourse suisse subissait mercredi matin des pertes modérées au lendemain d'une séance marquée par une forte reprise.

A 9h30, le Swiss Market Index (SMI) cédait 0,13% à 8063,63 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,20% à 1239,50 points. Le Swiss Performance Index (SPI) s'étiolait de 0,15% à 8804,72 points.

La Bourse suisse subissait mercredi matin des pertes modérées au lendemain d'une séance marquée par une forte reprise. La publication de nouvelles données conjoncturelles rassurantes en Chine devrait éviter au marché des actions de retomber dans ses travers. Le géant du travail intérimaire Adecco séduisait les investisseurs après deux commentaires d'analystes élogieux.

Le troisième et dernier débat pour la présidentielle américaine entre Hillary Clinton et Donald Trump se tiendra en soirée à Las Vegas. La victoire prédite à la candidate démocrate le 8 novembre, si elle devait bien se réaliser, effacerait toutes les incertitudes générées par cette élection au sein des marchés.

En attendant cette échéance, la publication dans la nuit du PIB chinois a contribué à rassurer les investisseurs. La croissance s'est élevée 6,7% sur un an entre juillet et septembre. Les objectifs fixés par le gouvernement ont été atteints, selon les économistes. Les mesures prises par Pékin afin d'éviter une surchauffe du marché immobilier pourraient freiner l'activité économique ces prochains semestres.

Les indices de Wall Street ont terminé en hausse, dopés par des résultats trimestriels meilleurs que prévu de sociétés importantes, notamment le mastodonte bancaire Goldman Sachs, souligne Mirabaud Securities. La place tokyoïte a également bouclé dans le vert. La Réserve fédérale américaine (Fed) publiera en soirée son "livre beige", qui contiendra peut-être des indications sur la date du prochain relèvement de taux.

A 9h30, le Swiss Market Index (SMI) cédait 0,13% à 8063,63 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,20% à 1239,50 points. Le Swiss Performance Index (SPI) s'étiolait de 0,15% à 8804,72 points. Parmi les trente valeurs vedettes, 22 perdaient du terrain, sept en gagnaient et Novartis était inchangé.

Les financières et les cycliques étaient tout particulièrement boudées. Kühne+Nagel (-0,8%) poursuivait sur la lancée négative de la veille, amorcée par des résultats trimestriels peu convaincants. La banque Vontobel a raboté l'objectif de cours du logisticien, qualifiant les chiffres de "mauvaise surprise". ABB ou encore Sika (-0,7% chacun) se trouvaient à proximité.

Roche et Novartis flirtaient avec leurs niveaux de clôture de la veille. Le premier nommé a obtenu une homologation de l'autorité sanitaire américaine FDA pour Tecentriq (Atezolizumab) dans le traitement d'une forme spéciale métastasée du cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC). Nestlé (-0,3%) tirait l'indice de référence vers le bas. Roche et Nestlé présenteront leurs chiffres au 3e trimestre ce jeudi.

Adecco (+2,6%) tenait la vedette à la faveur de deux commentaires positifs, l'un de Credit Suisse et l'autre de Kepler Cheuvreux. Les analystes des deux établissements ont relevé la recommandation du spécialiste du travail intérimaire respectivement à "outperform" ("neutral") et "buy" ("hold"). Ils soulignent le potentiel de l'entreprise, que ce soit en termes de dividende, de solidité du bilan ou d'évolution opérationnelle.

Dufry (+1,0%) et Geberit (+0,6%) disposaient également du soutien du marché, le dernier profitant d'un hausse d'objectif de cours.

Credit Suisse figurait également parmi les rares rescapés, avec un gain de 0,2%. La grande banque aurait conclu un accord avec les autorités italiennes et se serait engagée à payer une pénalité d'environ 100 mio EUR, pour des faits d'évasion fiscale. UBS (-0,2%) et Julius Bär (-0,7%) étaient à la peine.

Le groupe de luxe Richemont (+0,1%) profitait des bonnes données conjoncturelles publiées par la Chine, tandis que le rival Swatch (-0,1%) évoluait avec le marché.

Sur le marché élargi, Barry Callebaut (+3,9%) profitait d'un commentaire positif de Kepler Cheuvreux, qui a émis une recommandation d'achat. Les analystes louent l'orientation prise par le nouveau directeur général (CEO) Antoine de Saint-Affrique.

Helvetia s'adjugeait 1,4%, profitant d'une amélioration de la recommandation par Helvea Baader à "buy". L'assureur constitue un "excellent investissement" en raison de ses activités non-vie en Suisse, à marge élevée. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...