Le SMI dépasse la barre des 11'200 points

mercredi, 19.02.2020

La Bourse suisse semble faire fi des inquiétudes liées à l'épidémie de coronavirus.

A 10h47, le Swiss Market Index (SMI) s'envolait de 0,71% à 11'225,51 points, après un plus haut à 11'239,23. (Keystone)

La Bourse suisse était portée, mercredi en fin de matinée, par un fort vent d'optimisme, atteignant un nouveau record, au-delà des 11'200 points. Elle semblait une nouvelle fois faire fi des inquiétudes liées à l'épidémie de coronavirus, qui a fait plus de 2000 morts.

Malgré ce bilan, "l'humeur du marché a été ravivée par les rumeurs de nouvelles mesures que pourrait prendre Pékin pour soutenir certains pans de son économie", notamment en aidant les compagnies aériennes, croit savoir ActivTrades.

Le Japon a enduré un important déficit commercial en janvier, le troisième mensuel de suite, victime d'une chute des exportations notamment vers la Chine, ce avant même que la crise du coronavirus prenne de l'ampleur.

Au Royaume-Uni, l'inflation a accéléré à 1,8% sur un an en janvier, en raison d'une nette hausse des prix de l'énergie et du carburant

A 10h47, le Swiss Market Index (SMI) s'envolait de 0,71% à 11'225,51 points, après un plus haut à 11'239,23. Le Swiss Leader Index (SLI) bondissait de 0,69% à 1719,52 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 0,65% à 13'511,58 points. Parmi les valeurs vedettes, 25 étaient dans le vert, deux stables (Swiss Life et Swisscom) et trois dans le rouge.

Vifor était passé en tête, grimpant de 2,4%, suivi par Sika (+1,8%) et Lonza (+1,7%).

Roche (+1,3%) a obtenu pour son anti-cancéreux Tecentriq un statut de revue prioritaire de l'Agence des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) aux Etats-Unis dans une certaine indication. Novartis était derrière (+0,3%), distançant largement Nestlé (-0,2%).

Credit Suisse progressait désormais de 1,2%. Les analystes de Julius Bär ont relevé l'objectif de cours de la banque aux deux voiles. Julius Bär avançait de 0,7% et UBS ne grappillait que 0,3%.

Les valeurs du luxe étaient toutes les deux dans le vert, Richemont progressant de 0,6% et Swatch de 0,4%.

Les poids lourds Nestlé et Novartis gagnaient chacun 0,6%.

En bas de tableau se trouvaient AMS (-0,6%), Temenos (-1,1%) et Clariant (-1,2%).

Sur le marché élargi, Valora engrangeait 3,2% après avoir vu son bénéfice net bondir en 2019, grâce notamment à des effets exceptionnels.

Sulzer réduisait ses pertes à -0,9%, et ce en dépit de ventes et d'une rentabilité annuelles en hausse. Le groupe industriel est confiant pour 2020, malgré les effets du coronavirus sur la production en Chine.

Le spécialiste des prothèses Medacta (-1,2%) pourrait devoir débourser 9,7 millions de dollars dans le cadre d'un arbitrage aux Etats-Unis. Ce dernier oppose Advanced Surgical Devices (ADS), racheté par Medacta, à Microport Orthopedics. Une procédure judiciaire est également en cours.

La Banque cantonale de Bâle-Campagne (-0,2%) a nettement augmenté ses volumes d'affaires l'année dernière, malgré un contexte difficile marqué par les taux négatifs. (awp)






 
 

AGEFI



...