Bourse Zurich: le SMI en repli à l'approche de la mi-journée

lundi, 29.06.2020

La Bourse suisse se replie à l'approche de la mi-journée. Le SMI parvient à se maintenir au-dessus du seuil des 10.000 points.

Sur les 30 valeurs vedettes composant l'indice SLI, une moitié reculait, l'autre progressant.(Keystone)

Après de modestes gains en première partie de séance, malgré la clôture en baisse de Wall Street vendredi, la Bourse suisse se repliait à l'approche de la mi-journée. Le SMI parvenait à se maintenir au-dessus du seuil des 10'000 points, les investisseurs s'inquiétant toutefois de l'irruption d'une 2e vague d'infections au nouveau coronavirus aux Etats-Unis.

Vers 10h35, l'indice SMI, qui avait reculé de 0,24% en tout début de séance, pour ensuite passer au vert avant de perdre ses gains, notait à 10'033,21 points, soit un léger recul de 0,09%. Le SLI en faisait de même lâchant à peine 0,08% à 1497,18 points, tout comme l'indice élargi SPI. lequel fléchissant d'à peine 0,04% à 12'421,66 points.

Sur les 30 valeurs vedettes composant l'indice SLI, une moitié reculait, l'autre progressant. Deux des trois poids lourds, à savoir Nestlé (-0,1%) et Novartis (-0,1% aussi) pesaient sur la cote, alors que le bon Roche progressait de 0,2%.

Novartis a certes annoncé le retrait auprès des autorités européennes de sa demande d'homologation pour le médicament Xiidra, destiné à traiter la sécheresse des yeux modérée à sévère chez les adultes, mais a aussi fait part l'approbation des autorités japonaises pour cinq médicaments.

Côté gagnants, la toujours volatile AMS bondissait de 3,8%, alors que le fabricant de puces et capteurs a démenti que certains de ses dirigeants fassent l'objet d'une enquête de l'autorité autrichienne de surveillance des marchés financiers (FMA). Le groupe d'Unterpremstätten devançait le géant schwyzois des transports et de la logistique Kühne + Nagel (+0,9%), le chimiste zougois de spécialités Sika (+0,9%) et le spécialiste vaudois des périphériques et accessoires informatiques Logitech (+0,9%).

Parmi les financières Julius Bär présentait la plus vive progression (+0,6%), devant Credit Suisse (+0,3%). Les autres valeurs du secteur étaient en revanche boudées par les investisseurs, Swiss Re perdant 0,5%, Zurich Insurance 0,4% et Swiss Life 0,6%.

Au tableau des perdants, Alcon (-1,5%) subissait le plus fort repli, accompagné par le numéro un mondial de l'horlogerie, le Biennois Swatch Group (-1,0%). L'autre géant du luxe, le Genevois Richemont (-0,5%) n'était pas très loin.

Sur le marché élargi, MCH poursuivant son envol, décollant de pas moins de 17%, la rumeur voulant que la famille Murdoch entre au capital de l'organisateur bâlois de salons. Ascom bondissait de 5,4%, sans informations particulières et le fabricant d'installations pour la production de câbles Komax de 3,8%.

Le fabricant zurichois de compresseurs Burckhardt s'appréciait aussi vivement, soit de 3,8%, tirant profit d'un fort relèvement d'objectif de cours de la part de Baader Helvea.
Zur Rose (+3,8%) faisait également bonne figure. Le titre du grossiste en médicaments et exploitation de pharmacies en ligne bénéficiait lui d'un commentaire favorable de Berenberg, qui a revu à la hausse l'objectif de cours de 200 à 300 francs, tout comme Warburg Research (de 208 à 295 francs).

A l'autre extrémité du classement, Wisekey (-8,9%) subissait le plus fort revers, loin devant Lumx (-5%) et le sidérurgiste germano-lucernois Schmolz + Bickenbach (-4,8%).(AWP)






 
 

AGEFI



...