Bourse Zurich: l'espoir d'un vaccin prend le pas sur l'essor de la pandémie

mardi, 28.07.2020

La Bourse suisse accélérait la cadence de rétablissement mardi à l'approche de la mi-journée.

La grande majorité des valeurs vedettes progressaient dans un couloir de 0,1% à 0,3%.(Keystone)

Les espoirs suscités par les dernières avancées dans le développement de vaccins contre le Sars-Cov-2 tendant à surcompenser les craintes générées par l'essor du nombre de cas à l'échelle mondiale.

Activtrades souligne que le mouvement haussier sur le Vieux continent s'accompagne d'un regain de demande pour des actifs alternatifs et les valeurs refuge comme les métaux précieux. Le phénomène trahit une tendance à la diversification de l'exposition des gestionnaires d'actifs de manière à parer à toute correction sur les actions.

Sur le front conjoncturel, l'Espagne a enregistré au deuxième trimestre une sensible péjoration sur son marché de l'emploi.

A 11h00 le Swiss Market Index (SMI) s'appréciait de 0,45% à 10'315,41 points, le Swiss Leader Index (SLI) de 0,27% à 1566,98 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 0,38% à 12'761,68 points. Sur les trente valeurs vedettes, 19 progressaient, huit diminuaient et trois oscillaient autour de l'équilibre.

Impliqué dans le développement du vaccin expérimental de Moderna, le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique Lonza (+1,5%) maintenait le bon cap. Le groupe rhénan-valaisan a de surcroît annoncé l'extension d'un partenariat avec Kodiak dans le domaine ophtalmique.

L'action Lonza avait toutefois été rattrapée et dépassée par le bon de jouissance Roche (+1,7%), sans indication particulière. Autre valeur de la santé, Alcon (+0,9%) complétait le podium provisoire. Les autres poids lourds Novartis (+0,2%) et Nestlé (+0,1%) progressaient nettement plus mollement.

Venaient ensuite les géants bancaires Credit Suisse et UBS (+0,7% chacun), impassibles aux injonctions de la Banque centrale européenne (BCE) pour un moratoire sur les dividendes des banques prolongé jusqu'en janvier.

Richemont (-1,8%) pataugeait toujours en queue de classement, alors que la porteur Swatch (-0,2%) semblait remonter la pente.

Sur le marché élargi, Vontobel (-2,8%) a publié un produit d'exploitation semestriel inférieur aux attentes, assorti toutefois d'un bénéfice net inescompté.

Autoneum (+0,1%) a dévoilé une performance semestrielle moins déficitaire que redouté. Forbo (-1,7%) a également affiché une résilience insoupçonnée en première moitié d'année.

La croissance affichée par SIG Combibloc (-3,0%) sur la même période a défrisé les attentes des analystes, mais semblait laisser de marbre les investisseurs.






 
 

AGEFI



...