Sombre journée en vue pour la Bourse de Zurich

mercredi, 06.05.2020

La Bourse suisse risque de subir les répliques de la nouvelle joute verbale entre Washington et Pékin. Au préSMI, aucune des vingt composantes de l'indice phare de la place zurichoise ne se profile en gagnant.

Il faut remonter au marché élargi pour trouver un unique gagnant, Aryzta (-0,8%) en l'occurence.(Keystone)

Le locataire de la Maison Blanche Donald Trump joue avec les nerfs de l'Empire du Milieu en répétant à l'envi que celui-ci est "responsable" de la pandémie de Covid-19. Une joute verbale qui aura un impact sur la Bourse suisse.

Wall Street avait pourtant bouclé la session de mardi dans le vert, revigorée par le rétablissement des prix du pétrole notamment.

La publication attendue des indices des directeurs d'achat risque de peindre un noir tableau, en particulier pour l'Italie et l'Espagne, note CMC Markets.

A 08h19, le préSMI compilé par Julius Bär s'érodait de 0,25% à 9488,71 points. Aucune des vingt composantes de l'indice phare de la place zurichoise ne se profilait en gagnant. Les pertes étaient toutefois contenues dans une fourchette de 0,2 à 0,3%.

Il fallait remonter au marché élargi pour trouver un unique gagnant, Aryzta (-0,8%) en l'occurence. Le fonds d'investissement Veraison a franchi le cap des 3% de participation dans le boulanger industriel.

Landis+Gyr abandonnait 2,2%, malgré un tassement moins marqué que prévu de la rentabilité sur l'exercice 2019/20. Schmolz+Bickenbach (pas référencé) a sombré dans le rouge au 1er trimestre, attribuant la chute de la demande à la pandémie en cours.(awp)






 
 

AGEFI



...